Une fiscalité maîtrisée pour une ville très bien équipée

Une fiscalité maîtrisée pour une ville très bien équipéeLe cadre de vie des allaudiens est sans égal. Propreté, sécurité, environnement, multitudes de services publics et d’équipements culturels et sportifs, cinq maisons de quartiers… Les raisons d’habiter Allauch sont nombreuses et ce n’est pas pour rien si les nouveaux arrivants sont chaque année plus nombreux.

Alors oui, tout a un prix, sans vos impôts, rien de tout cela ne serait possible. Oui, diminuer le nombre de policiers municipaux, d’activités sportives et culturelles, de fêtes ou manifestations ferait très largement diminuer vos impôts. La municipalité pourrait également faire le choix de supprimer les postes d’agents « propreté ». Mais à quel prix? celui d’une ville sale, ennuyeuse et livrée à la délinquance?

Les allaudiens savent que leur argent est utilisé avec la plus grande des rigueurs en toute transparence, avec un seul objectif: l’amélioration chaque jour de leur cadre de vie.

D’ailleurs, le niveau des dépenses par an, à Allauch, est bien inférieur à celui des villes de même taille (1376€ contre 1691€), ce qui permet à l’association « Contribuables Associés » d’attribuer la note de 16/20 à la gestion financière de la commune.(voir ci-dessous)contribuables note dépenses

Mais surtout, si le taux d’imposition à Allauch est voté par le Conseil Municipal au regard de ses nombreux services et équipements publics, la valeur locative (base d’imposition) est déterminée par les services fiscaux et tient compte de votre cadre de vie. Si cette base est élevée à Allauch, c’est bel et bien parce que notre qualité de vie est supérieure à bien d’autres communes. Pour tout cela, le conseil municipal  a choisi, depuis deux ans, de voter une  baisse de 1% des taux d’imposition communaux et s’est prononcé pour une politique d’abattement et de réduction fiscale maximale. (236 € d’impôts de moins pour le contribuable allaudien moyen en 2013)

Et puis disons nous la vérité!! Dans ce contexte, vos biens immobiliers prennent chaque année de la valeur et en cas de vente, les plus-values sont souvent très fortes. Pour exemple, un bien immobilier acheté il y a dix ans à 200 000 € est en moyenne revendu aujourd’hui 600 000 €. Cette plus value potentielle importante est indéniablement liée à notre qualité de vie recherchée et dépasse très largement la somme des impôts payés sur la même période. En ne faisant pas le choix d’ « Allauch d’Abord », en un mandat cette tendance pourrait s’inverser et les plus values se transformeraient en moins values.

Enfin, certains adversaires de Roland POVINELLI, avec la mauvaise foi qui les caractérise si bien,  prennent en exemple Plan de Cuques et le 7ème arrondissement de Marseille. Ce qu’ils ne vous disent pas, c’est que de nombreux plan de cuquois sollicitent chaque année les services municipaux d’Allauch pour intégrer les équipements sportifs, culturels et les activités qui s’y rapportent. Pour ce qui est du 7ème arrondissement, bastion électoral de Gaston DEFFERRE, où il n’y a aucune piscine municipale (seulement une piscine privée),  il s’agit surtout du secteur où les taux d’imposition sont « historiquement » les plus bas de Marseille…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *