Projet de fermeture de Fralib

M. Roland Povinelli attire l’attention de M. le Ministre du Redressement Rroductif sur le projet de fermeture de l’usine Fralib, à Gémenos. Depuis l’annonce, en octobre 2010 par le groupe Unilever, du projet de fermeture de Fralib à Gémenos (Bouches-du-Rhône), seule usine de conditionnement de thé et d’infusions du groupe en France, les salariés s’opposent à ce projet de cessation d’activité, à sa délocalisation en Belgique et en Pologne et à la suppression de 182 emplois. 

Les salariés de Fralib sont déterminés à mettre en œuvre une solution alternative, à savoir un projet de société coopérative de production de thés et infusions (Scop TI). Or, à aucun moment, lors de réunions avec les pouvoirs publics, le groupe Unilever n’a manifesté de volonté de voir aboutir ce projet.
Pourtant, à la lecture de ces documents, force est de constater la viabilité du projet et l’immense volonté des salariés de voir aboutir cette solution visant à permettre la poursuite et la pérennité de l’emploi, la sauvegarde d’une marque française plus que centenaire et sa production sur le territoire national.
Il lui demande de mettre en place les conditions d’un véritable dialogue entre Unilever et les salariés, autour du projet alternatif présenté par ces derniers et ce, afin qu’il puisse se concrétiser rapidement.

En attente de réponse du Ministère du redressement productif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *