Pagnol joué dans ses collines

Malgré le froid, mais sous un soleil radieux, c’est avec un immense honneur que j’ai assisté à la première représentation de « La femme du Boulanger », par la compagnie « La Cour des Grands »,  pièce de Pagnol adaptée de « Jean le Bleu » de Jean Giono, ce dimanche, dans le Domaine de Pichauris à Allauch.

Cet espace de prés de 1 300 hectares, véritable havre de paix et de tranquillité à deux pas de Marseille, a été racheté par le Conseil Général, à ma demande, afin d’éviter une urbanisation inéluctable et d’offrir aux allaudiens, entre autres, de merveilleuses perspectives de ballades champêtres ou d’activités sportives.

C’est dans ce cadre que durant prés de 8 heures, des personnages hauts en couleurs assurent le succès de cette randonnée théâtrale.

Tout le monde connaît l’histoire, celle d’un boulanger dont la femme le quitte pour un jeune et beau berger, et qui, désespéré, se refuse à faire du pain. Du « pétrin qui ne pétrie plus » dans lequel se trouve Amable, le boulanger, aux disputes entre l’instituteur du village et le curé sur la meilleure façon d’enseigner Jeanne d’Arc aux enfants, rien n’est oublié !

Je salue ici le talent de ces acteurs, forts sympathiques, pratiquant l’art de l’improvisation comme personne et n’hésitant pas à faire participer un public qui j’en suis sur, sera de plus en plus nombreux.

Allez y, vous ne le regretterez pas !

Toutes les informations sur les randonnées théâtrales sur allauch.com

2 réflexions au sujet de « Pagnol joué dans ses collines »

  1. La compagnie « dans la cours des grands » avec beaucoup de talent s’est magnifiquement approprié le domaine de Pichauris parfaitement adapté à ces randonnées théâtrales
    Roland Povinelli en ayant permis de préserver cet espace naturel, y apportera la preuve que l’œuvre de Marcel PAGNOL est indissociable d’Allauch.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *