Mariage pour tous: ma position

J’ai décidé, en mon âme et conscience, de voter contre le projet de loi dit « mariage pour tous ».

En prenant cette décision, je sais que je ne me ferai pas que des amis, surtout au sein de ma propre famille politique. Je l’assume.

Je suis et resterai toujours un homme de gauche. J’ai soutenu François HOLLANDE au cours des dernières présidentielles et je rappelle bien souvent que je fus un partisan acharné du PACS.

Le PACS n’était pas suffisant, il fallait l’améliorer profondément sans forcément modifier la loi sur le mariage.

Mon choix n’est pas de refuser des droits à des personnes de même sexe qui souhaitent s’unir par amour mais de préserver la cellule familiale constituée d’un homme et d’une femme à travers l’institution qu’est le mariage.

Sur un débat de société aussi fondateur que celui visant à redéfinir la cellule de base qu’est la famille, un référendum me semblait être d’une grande nécessité.

Notre pays traverse une grave crise et le gouvernement aurait dû, sur ce sujet qui, sans nul doute, divise les français comme jamais, les consulter.

Le rôle du gouvernement est aujourd’hui de rassembler les français autour de sujets fédérateurs.

Certes, il s’agissait d’un engagement de campagne du Président de la République. Mais que je sache, un programme électoral n’exclut pas, sur les questions de société qu’il aborde , de permettre aux français de trancher.

Il m’apparaissait nécessaire de vous expliquer mon choix. Voilà qui est fait.

Je précise enfin que la lettre manuscrite, à l’attention du Groupe socialiste, qui circule sur les réseaux sociaux depuis hier est un document purement administratif et qu’elle n’était pas destinée à être rendue publique.

225 réflexions au sujet de « Mariage pour tous: ma position »

  1. En voulant « préserver la cellule familiale » vous ignorez ces dizaines de milliers d’enfants dont la famille n’est aujourd’hui pas reconnue par la loi : que préservez vous au juste ? Ce projet de loi n’enlève rien aux couples et aux familles hétéro, il offre simplement les mêmes droits à ceux et celles qui n’en disposaient pas jusqu’alors. Certains enfants, certaines familles, certains couples seraient donc moins importants ? moins légitimes ?
    Quand on veut rassembler les Français, quand on est de gauche, la première des valeurs est l’égalité. Il est étrange de voir un sénateur otage des prises de positions de la droite religieuse militante : en affirmant comme vous le faites l’inégalité entre les couples, c’est malheureusement vous qui divisez.

    • Bravo pour votre courage, monsieur ! Qu’est-ce qui est le plus inégale ? Des adultes de même sexe qui naturellement ne peuvent pas avoir d’enfant ou un enfant volontairement privé par l’ état d’un père ou d’une mère après la cassure de l’abandon ou de l’orphelinat ?

      • La loi de 1966 qui autorise déjà l’adoption en solo prive déjà les enfants d’un père et d’une mère, donc cette loi ne va priver personne de quoi que ce soit.

        • …et donc c’est par ce qu’une « loi prive déjà des enfants d’un pere et d’une mère » qu’il faut la renforcer ?

          Même si elles obtiennent un agrément, il est extrêmement rare que des enfants soient adoptés par des célibataires. Et tant mieux.

    • Avoir un enfant n’est pas un droit !!!!!!!!!!

      C’est juste une envie faite par des personnes pour qui la nature ne leur a pas permit dans avoir ! gros nuance !

      Ce soucis t-il vraiment du bien de l’enfant ?
      la blague… ils veulent assouvir leur envie avant tous.
      Après qu’un enfant beigne toute sont enfance dans un milieu gay et les conséquence que cela pourrait avoir ne les interessent pas trop… ils veulent ! donc ils doivent en avoir… Ben le peuple du NON très majoritairement que ça vous plaises ou pas! La france appartient aux peuples et non aux Gay !

    • Benjamin, Benjamin, Oui, Mr Povinelli veut « préserver la cellule familiale » sans ignorer la dizaine de milliers d’enfants dont la famille reconstituée n’est aujourd’hui pas reconnue par la loi. C’est précisement pour cela que Mr Povinelli a été un partisant acharné du PACS. Et c’est pour cela, parcequ’il est d’accord avec vous, qu’il considère qu’il faut l’améliorer. La majorité des français est favorable à l’union civile.
      Ce projet de loi n’enlève rien aux couples et aux familles hétéro ? C’est faux. Ce projet de loi change la déninition du mariage et Mme Taubira ne s’y trompe pas : c’est un changement de civilisation. Changement fondé sur la négation de l’altérité sexuelle. Et bien NON : l’homme et la femme, dans le mariagen ne son pas interchangeable. Mme Agacinsky, philosophe de gauche, l’explique très bien.
      Certains enfants, certaines familles, certains couples seraient donc moins importants ? moins légitimes ? NON. La loi doit donner les mêmes droits à tous les enfants. Qu’ils soient nés dans le cadre de l’institution du mariage (union d’un homme et d’une femme) ou non.
      OUI pour l’égalité qui n’est pas seulement une valeur de gauche mais qui est une valeur Républicaine.
      Mr Povinelli n’est nullement otage, pas même d’un politburo. C’est l’honneur du PS de permettre à des sénateurs de ne pas suivre la ligne du parti. C’est l’honneur de Mr Povinelli, sénateur de la République, de voter en âme et conscience.
      La République c’est l’égalité des citoyens. Le fait qu’un couple sans altérité sexuelle ne puisse pas donner la vie ne doit pas être nié. Je ne vois pas pourquoi je devrait financer, par mes impôts, le désir d’enfant de citoyens voulant s’affranchir du fait qu’il faut un homme et une femme pour faire un enfant.
      Le Sénat peut, avec sagesse, rejetter ce projet de loi et permettre ainsi à Mr Hollande de sortir par la grande porte. Avec, pourquoi pas, un Referundum. Union civile: OUI. Adoption pleinière, filiation fiction, PMA: NON. Soyons juste soyons raisonnable. Bien Cordialement.

      • Bravo pour votre argumentation, j’y souscris totalement. J’ai voté pour François Hollande et aujourd’hui, je suis désemparée…parce que je suis opposée à ce « mariage pour tous », je suis qualifiée d’homophobe, ou soupçonnée d’être manipulée par l’Eglise ou par la droite. Cette simple formulation « mariage pour tous » est un piège intellectuel, où sont les partisans de cette loi lorsqu’il s’agit de se battre pour « l’égalité, la fraternité, la liberté » pour tous ? Voter en faveur de cette loi c’est au contraire opter pour la fin du collectif, des valeurs intangibles, « sacrées », qu’on ne peut sacrifier pour le confort « légitime, sans doute » de quelques uns (la peine de mort, par exemple, a été abolie et pourtant quelles souffrances pour ceux qui ont perdu un être cher mais LE RESPECT DE LA VIE HUMAINE se situe au dessus de ce désir de vengeance qu’on peut comprendre). Pourquoi la gauche fait-elle aujourd’hui le lit de l’ultra libéralisme sociétal?

    • Merci monsieur le sénateur pour vos convictions et votre courage. Dans notre société ultralibérale où tout se marchande prendre conscience que le premier des droits est le droit des enfants et non pas le droit à l’enfant est une preuve de sagesse. Or ce que ce projet de loi sur le mariage homosexuel va automatiquement institué avec la légalisation de l’adoption plénière, la PMA et la GPA qui suivront inéluctablement bien qu’on tienne à nous affirmer le contraire c’est le droit à l’enfant qui deviendra alors un objet et non plus une personne. Alors si vouloir l’égalité des droits des homosexuels est légitime, instituer le mariage pour tous est discriminatoire et inégal à l’égard des enfants donc cette loi est à retirer.
      Merci encore monsieur le sénateur de votre courageuse prise de position. Soyez assuré de mon soutien.

    • Je comprends bien que les personnes homosexuelles n’ont pas l’expérience difficile et enrichissante d’une relation intime et d’un lien avec une personne de l’autre sexe, vraiment différente de soi dans sa « Weltanschauung », sa vision du monde. C’est pour cela que nous avons du mal à nous expliquer. Celles ou ceux qui ont « viré de bord » avaient sans doute construit avant des relations difficiles, leur vision est biaisée par un ou des échecs. Mais un enfant doit grandir en apprenant à articuler les différences qu’il va rencontrer toute sa vie, partout. C’est un enrichissement INOUI et absolument nécessaire pour qu’un être humain grandisse dans la liberté et le choix. N’est-il pas sage, lorsqu’il s’agit d’une matière aussi grave (on n’a faudrait un peu assumer ses choix. Homosexuel ou hétérosexuel, on aime parfois des personnes avec lesquelles on ne peut pas faire de famille, même pas par adoption. Quand une porte se ferme, d’autres s’ouvrent. Je ne doute pas que toutes et tous aient à apporter des choses à notre société. Des points de vue différents, des fonctions différentes, des paroles différentes.

    • L’argument que vous invoquez pour justifier le projet de loi et le bouleversement qu’il impose au mariage (et donc à toute la société) est l’égalité, principe fondamental de la république. L’égalité ? Celle dont vous parlez est une égalité entre les pratiques sexuelles. Rien à voire donc avec l’égalité républicaine, qui est une égalité entre les individus devant la loi. Refuser certains droits à une personne en raison de ses inclinations sexuelles serait par exemple contraire au principe d’égalité. Mais les lois actuelles sur le mariage ne refusent aucun droit à quiconque au motif de ses inclinations. Les personnes homosexuelles ont le droit de se marier, sous réserve qu’elles respectent les règles de l’institution du mariage – qui sont les mêmes pour tous – parmi lesquelles figure l’impossibilité d’épouser quelqu’un du même sexe. L’argument d’égalité est donc nul, à moins de radicalement changer le sens de la valeur « égalité » qui est aux fondements de notre république.
      En revanche, parmi les enfants adoptés, certains auront un père et une mère tandis que d’autres seront privés de l’un. Selon Mme Taubira, sa loi « n’enlève rien à personne » : un père, une mère, ce n’est rien ? N’y a-t’il pas là une inégalité, qui pour le coup est bien une inégalité entre des personnes ?
      De plus l’égalité évoquée est une « égalité des droits », invoquée pour soutenir l’adoption homoparentale. Adopter un enfant serait donc un droit ? Pas pour la convention des droits de l’enfant en tous cas, car elle déclare que « Les États Parties qui reconnaissent ou permettent le système d’adoption veilleront à ce que l’intérêt supérieur de l’enfant soit la considération primordiale » : l’adoption est un droit de l’adopté et non de l’adoptant. Elle vise à redonner des parents à un enfant qui a été privé des siens, et pas des enfants à des couples qui n’en ont pas. L’enfant n’est pas un objet de droit mais un sujet de droit.
      Vous dites aussi que les enfants élevés par des couples de même sexe ne seraient pas reconnus par la loi, qu’ils seraient victime d’un vide juridique : Aude Mirkovic, spécialiste du droit de la famille, casse cette idée reçue : http://www.youtube.com/watch?v=o9q3VgM8dZI

    • L’existence de dizaines de milliers d’enfants élevés au sein de couples homoparentaux n’est pas un argument. Oui, ils existent et doivent être protégés. Mais le contournement de la loi ne doit pas être réglé en abolissant la loi.
      Contrairement aux enfants naturels qui ont été privés de droits pendant longtemps, ces enfants sont nés de la volonté délibérée de leurs « parents » de violer la loi. La naissance d’un enfant naturel était un « accident », l’adoption d’un enfant par un faux célibataire homosexuel est un acte réfléchi et délibéré.
      Si nous ouvrons l’adoption, des milliers de couples qui n’avaient pas franchi le pas par peur de l’illégalité le feront. L’argument du « je suis contre en principe mais des enfants existent déjà donc je suis finalement pour » est donc caduque.

      Cessez d’agiter le chiffon rouge de la droite religieuse, l’indépendance d’esprit existe aussi dans ce pays. Je peux retourner l’argument et vous dire que les sénateurs socialistes sont otages de l’idéologie de leur partie.

      Courage, monsieur le sénateur !

    • L’égalité est une valeur de gauche. Je récuse cette affirmation, de gauche ou de droite nous sommes tous pour l’égalité mais pas à n’importe quel prix. Vous mélangez tout. Des parents ont sciemment braver la loi pour faire ou adopter des enfants et maintenant il faudrait que la Loi s’adapte pour leur cas personnel. C’est le monde à l’envers.
      Enfin, le mariage ne PEUT pas marier deux femmes ou deux hommes, ce projet de loi dénature le mariage. Et que dire des droits de l’enfant qui lui garantissent le droit de connaître des origines, ses ascendants. La loi Taubira crée délibérément des orphelins de père et de mère, des individus sans passé, sans identité dont on va mutiler la généalogie par la volonté d’autrui.
      Dernier point, cette loi va valider la marchandisation et le trafic du corps humain, PMA et GPA au nom de l’égalité des couples FF/HH. Si c’est ça votre égalité de gauche, je vous la laisse. Bravo à ce sénateur qui est allé au fond des choses.

    • Merci, monsieur le sénateur, pour votre
      prise de position et votre vote contre le projet de loi TAUBIRA.
      Courage face à la bien-pensance d’une certaine élite et aux fausses conceptions de l’égalité véhiculées par une minorité pour obtenir gain de cause sans songer à l’intérêt général !
      Défendre le droit des enfants à avoir
      un père et une mère et quelques repères
      stables dans cette société de plus en plus
      destructurante dépasse le clivage gauche/droite comme cela devrait être le cas pour tout ce qui engage l’avenir de notre pays.
      Vous nous réconciliez avec la politique et ses élus.
      Courage !
      De tout coeur avec vous

    • Il est faux de dire qu’il y a vide juridique. Regardez cette vidéo : http://youtu.be/o9q3VgM8dZI Il est faux de dire que seule la droite religieuse militante s’empare du débat. Lisez sérieusement les analyses et vous verrez que nombre de citoyens de gauches, d’athées, à la raison droite, se retrouvent dans cette opposition à un projet de loi satisfaisant un groupuscule qui tient en otage le président de la république. Cet entêtement du chef de l’État devient très louche. Je vous recommande encore cette vidéo-ci http://youtu.be/gbburkl35VE.

    • @Benjamin
      Depuis qu’il existe des juges l’argument « n’a pas eu de père » s’impose en plaidoirie comme un argument justifiant le déséquilibre d’un individu. Le complexe d’Oedipe est vieux comme … Oedipe, pas un psychologue ne niait (jusqu’à cette année !) la nécessite de cette altérité pour le développement psychologique complet d’un enfant. POURQUOI faire une loi qui va créer des orphelins de père ou de mère, en manque de cette altérité ? Qu’apporte -t-elle à la société ? Si c’est pour les couples, la PACS existe. Il suffit de l’améliorer à peine, tout le monde le sait.

      Votre argument : il y a déjà des enfants de familles monoparentales, homoparentales. Mais un état de fait n’impose pas la création d’une loi ! Sinon le fait qu’il y ait 30% de divorces impliquerait qu’on en fasse une loi normative au bout de 15 ans de mariage ^^ On ne fait des lois que si elles apportent des PLUS au bien commun, à la société. Là je cherche le plus ? On va créer une double peine pour des enfants déjà orphelins à qui on va imposer de n’avoir pas de père ? pas de mère ?

      Je ne parle même pas de la GPA, porte ouverte au commerce de femmes (quelle évolution pour les femmes ! Ce ne sont pas les bourgeoises qui seront mères porteuses…)
      Je ne parle pas de la PMA qui va coûter 25000€ par grossesse à la sécu en faillite (il y ad’autres priorités)

      Et pourtant il faudrait en parler. Puisque personne n’est dupe; il n’y a pas de mariage possible sans ouverture automatique à ces 2 voies de filiations fictives, l’Union Européenne l’impose de facto au titre de la non-discrimination.

      Au bilan que restera-t-il de plus que le PACS après si loi passait ? Les larmes des enfants livrés aux caprices des adultes.

      Merci Mr Povinelli.

    • Benjamin vous avez été trompé, le droit français prend en compte tous les enfants, de même un conjoint de même sexe qui élève un enfant peut obtenir l’autorité parentale devant le JAF; le droit français ne s’occupe pas de l’orientation sexuelle des gens, il n’entre pas dans la sphère du privé. Il traite tous les couples de la même manière. En revanche la loi Taubira est inique car c’est l’Etat qui organise la privation d’un des deux parents; l’état par cette loi fabriquera des orphelins de mère ou de mère; cela va à l’encontre de l’intérêt supérieur de l’enfant ! Cela ne met pas en doute les compétences de couples homo à élever des enfants, sachant que ces situations faisant suite à une séparation ou un divorce sont différentes, car l’enfant a toujours son autre parent biologique même s’il ne vit pas habituellement avec lui. Les enfants n’ont pas à pâtir du désir tyrannique des adultes et la loi n’est pas là pour entériner des désirs particuliers qui se heurtent à la loi naturelle. La religion est hors débat. Le mariage c’est l’union d’un homme et d’une femme en vue de procréer, quelque soit l’orientation sexuelle de l’un ou de l’autre.

    • Merci pour votre courage Monsieur! Vous exprimez l’opinion d’un grand nombre de français qui craignent que cette loi fragilise encore davantage notre société, en fragilisant la famille.
      Encore merci. Nous avons besoin de vous!

    • Vous avez raison, ce projet de loi n’enlève pas grand chose aux familles Père Mère Enfant. En revanche le mariage gay ouvre la porte aux futures adoptions par des couples gays. Dès lors il prive les enfants adoptés de père ou de mère. C’est l’enfant qui sera ici la victime des caprices des adultes. D’où l’importance de trouver une autre modalité d’union civile pour les couples gays.

    • Benjamin, je vous invite à écouter la vidéo suivante qui explique bien que l’arbre cachant la forêt, les couples hétérosexuels et les familles seront fortement pénalisés par ce que cette loi va induire, contrairement à ce que vous pensez. C’est pourquoi il est nécessaire de bien s’informer avant de dire : je suis pour cette loi. Car elle va être dévastatrice et y compris pour ceux qui l’auront votée, ne sachant pas ce qui se trame pour leur propre avenir et celui de leurs enfants.

      « prendre le temps d’écouter cette intervention de Patrice André sur la théorie du genre qui gangrène nos sphères du pouvoir :
      http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=sxydtWn4WJw#!

    • Bonjour Benjamen,

      Il y a 0,6% de couples homosexuels et 57% d’entre eux ne sont pas pacsés. Seuls 19800 de ces couples résident avec un enfant au moins partiellement.

      Le problème des enfants que vous soulevez n’est pas une spécificité de ces 19800 couples mais celui de toutes les familles recomposées.

      La loi de 2002 permet l’adoption par le conjoint. Un arrêt de la cours de cassation de 2008 étend cela aux couples homosexuels.

      Malheureusement, le projet de loi Taubira va beaucoup plus loin en bouleversant le droit à la famille, en instituant cette chose incroyable qu’un enfant aurait sur l’Etat civil deux pères ou deux mères. Ce n’est pas pareil d’avoir deux pères dans l’Etat Civil et d’avoir deux pères au jour le jour dans la famille. En effet, l’enfant n’a alors plus de mère et ne peut accéder à ses origines. C’est le problème de l’adoption pleinière.

      C’est cette exagération de la loi qui exaspère le plus grand nombre.

      Statistique de l’INSEE 2011 à retrouver sur http://justinoffensif.blog.free.fr

      Voir aussi l’audition très officielle du Défenseur des Droits à l’AN : « une lacune évidente », l’enfant et la Convention Internationale des Droits de l’Enfant.

      Cela en dit long sur la qualité du projet de loi. Il est sage de s’y opposer.

      Cordialement
      justine

    • Bonjour,
      Donc quand on n’est pas d’accord avec Benjamin, on est <> … Ca sent le simplisme idéologique. Si M. Povinelli avait été de droite il aurait été homophobe. C’est comme Moscovici qui accuse Mélenchon d’antisémitisme.

      Non mais vous voyez le processus intellectuel à l’oeuvre ?
      Sur le fond, Benjamin dit <>.

      Vous mélangez deux choses très différentes :
      1) un enfant ayant un père et une mère, mais ces parents divorcent et se retrouvent chacun avec une personne de même sexe.
      2) deux femmes se font inséminer et nient qu’il ait pu y avoir un homme (cas très fréquent en fait !).

      Le premier cas n’a besoin d’un cadre juridique : il a déjà deux parents. On va pas lui en coller deux autres !
      Le premier résulte d’un mensonge. Pourquoi avaliser un tel mensonge?
      http://CCAVDParis.free.fr

  2. C’est triste de lire ça sous la plume d’un homme de gauche. De quelles convictions s’agit-il sinon de voter contre l’Égalité? Encore une fois le débat s’annonce stérile, et puis je me demande, vous devenez la nouvelle Idole de la « manif pour tous »… Cela vous rend-il fier?

    • Cher Ludo, vous mettez en avant le principe d’égalité. Mais ce principe ne peut pas s’appliquer sur des situations objectivement différentes. Un homme n’est pas une femme et un couple homo n’est pas un couple hetero, entre autres parce qu’il ne peut pas, par nature, procréer. De plus utiliser des moyens de pression psychologiques plutôt que d’avancer des arguments raisonnables, ce n’est pas faire grandir la Démocratie. Bien cordialement et bravo au Sénateur Povinelli pour avoir le courage d’affronter toutes ces pressions qui nuisent à la qualité du débat démocratique.

    • Mais ce n’est pas cela l’égalité !! avec un e majuscule en plus… Que ce soit un homme de gauche qui écrive cela devrait vous faire réfléchir au lieu d’être juste sarcastique.

    • Au contraire, cela fait plaisir de voir un homme de gauche qui pense à l’intérêt des enfants et ne confond pas l’égalité et l’uniformité ! Les homos sont des citoyens comme les autres qui ont accès au mariage avec une femme, comme les autres. Les enfants, quant à eux, ont droit à un père et une mère, que ce soit naturellement ou par adoption.

  3. Un Sénateur ne doit pas voter en fonction de son intime conviction, ce n’est pas un juré. Il représente le peuple et lorsqu’il est de gauche se doit de l’accompagner vers le progrès social. Ce projet de loi ne retire aucun droit fondamental à qui que ce soit. Il contribue au principe d’égalité, ni plus, ni moins.

    • Non vive la liberté de conscience !! Qu’est-ce que c’est que cette idée que tous les gens de gauche pensent exactement pareil ? que les gens de droite pensent eux aussi exactement les mêmes choses ? Que les femmes sont toutes les mêmes ? que les hommes aussi ? que les boulangers ont tous les mêmes opinions ? et les chauffeurs de taxi aussi ? elle n’est pas comme ça la réalité ! Arrêtez de rêver ! Tous les gens de gauche ne sont pas pour ce mariage, ni même tous les homos !

    • « Un sénateur ne doit pas voter selon son intime conviction »?! Euh ok. Et bien moi je dis bravo à Monsieur Povinelli d’avoir de l’indépendance d’esprit! Depuis quand le PS impose le diktat de la pensée? !

    • L’argument invoqué ici pour justifier le projet de loi et le bouleversement qu’il impose au mariage (et donc à toute la société) est l’égalité, principe fondamental de la république. L’égalité ? Celle dont vous parlez est une égalité entre les pratiques sexuelles. Rien à voire donc avec l’égalité républicaine, qui est une égalité entre les individus devant la loi. Refuser certains droits à une personne en raison de ses inclinations sexuelles serait par exemple contraire au principe d’égalité. Mais les lois actuelles sur le mariage ne refusent aucun droit à quiconque au motif de ses inclinations. Les personnes homosexuelles ont le droit de se marier, sous réserve qu’elles respectent les règles de l’institution du mariage – qui sont les mêmes pour tous – parmi lesquelles figure l’impossibilité d’épouser quelqu’un du même sexe. L’argument d’égalité est donc nul, à moins de radicalement changer le sens de la valeur « égalité » qui est aux fondements de notre république.
      En revanche, parmi les enfants adoptés, certains auront un père et une mère tandis que d’autres seront privés de l’un. Selon Mme Taubira, sa loi « n’enlève rien à personne » : un père, une mère, ce n’est rien ? N’y a-t’il pas là une inégalité, qui pour le coup est bien une inégalité entre des personnes ?
      De plus l’égalité évoquée est une « égalité des droits », invoquée pour soutenir l’adoption homoparentale. Adopter un enfant serait donc un droit ? Pas pour la convention des droits de l’enfant en tous cas, car elle déclare que « Les États Parties qui reconnaissent ou permettent le système d’adoption veilleront à ce que l’intérêt supérieur de l’enfant soit la considération primordiale » : l’adoption est un droit de l’adopté et non de l’adoptant. Elle vise à redonner des parents à un enfant qui a été privé des siens, et pas des enfants à des couples qui n’en ont pas. L’enfant n’est pas un objet de droit mais un sujet de droit.

    • Quel est ce sois disant progrès social, qui enlève aux enfants le droit d’être élevé par un père et une mère ?
      Et que penser du fait d’empêcher un sénateur ou toute personne politique quel que soit son bord (gauche – droite), d’avoir une conscience et une liberté de pensée ? Et de quel principe d’égalité parlez-vous ? Puisqu’il n’y aura jamais d’égalité possible entre un 2 personnes de même sexe et un couple hétérosexuel ?

      • Bravo pour votre courage , nous avons besoin d’homme de conscience et les derniers jours nous ont montrés que nous en manquons cruellement dans le monde politique …nous avons besoin de la reconnaissance de la différence et non une fausse égalité

    • Ce que vous dites est contraire à la déclaration des droits de l’homme et à l’art 27 de la constitution: « Tout mandat impératif est nul. Le droit de vote des membres du Parlement est personnel ».
      De fait l’art 5.4.2 des statuts du PS est contraire à la constitution puisqu’elle interdit le vote personnel des élus. C’est peut-être cela qui vous dérange ?
      Donc un double bravo à Mr le Sénateur Povinelli qui se préoccupe d’abord de ce qui est bon pour la France.

    • Cher Laurent,
      je trouve au contraire qu’un sénateur doit se poser les bonnes questions au delà de l’idéologie de son parti…Bravo monsieur le sénateur….
      Au nom de l’égalité des droits on fait ou dit n’importe quoi…que pensez vous du droit de tous les aveugles à conduire…au nom de l’égalité des droits ils doivent être en mesure de passer leur permis de conduire (ou soyons charitable donnons leur de fait) et donc du conduire leur voiture sur nos routes de France…et oui ils y ont DROIT…..

  4. Bravo Monsieur le Sénateur pour votre courage politique qui va contre la logique de votre parti. Vous serez capable de vous regarder le reste de vos jours dans la glace ! J’espère ne pas contempler les dégâts… que provoquerait cette loi purement idéologique.

    Puissiez-vous avoir de nombreux collègues sénateurs faisant ce choix-là, ce renoncement à une mauvaise loi, en âme et conscience.

  5. Monsieur Povinelli, j’habite à Marseille non loin de chez vous et connais bien Allauch.
    Je regrette que vous ayez plié face au lobbying intense du collectif la manifpourtous, qui a défilé contre l’extension du mariage aux cotés de l’UMP, du Front National, du Gud et d’autres mouvements d’extrême droite.
    Vous demandez un referendum qui non seulement n’est pas constitutionnel mais consisterait à demander aux français si certains citoyens sont inférieurs aux autres. Il est du reste étonnant que vous considériez un referendum comme étant quelque chose de « rassembleur ».
    Vous n’expliquez pas en quoi le fait que je me marie avec mon copain nuira à la famille traditionnelle, à la votre, à celle de ma soeur, de mes amis, en quoi ce mariage leur nuira-t-il ?
    Ce mariage au contraire soudera ma famille et celle de mon compagnon pour plus de solidarité.
    Les enfants qui vivent aujourd’hui dans des couples homosexuels continueront d’être dans un quasi-vide juridique.
    C’est donc avec beaucoup de peine que je reçois cette défection suite aux manifestations et aux mois de débats qui nous jugent tous les jours. On se rapproche de la fin, espérons qu’elle ne s’éloigne pas avec d’autres PS qui suivraient votre voie.

    Bien à vous,
    Pierre

    • Parceque ne pas partager votre égalitarisme forcené serait « plier face au lobbing de la manif pour tous ».
      MDR. Franchement ! Vous voulez dire que Mr Povinelli refuse de plier face au lobbying LGBT et d’une certaine gauche libertaire ultralibérale ? Pierre, votre niveau de réfextion est afligeant. Ressaissiez vous !

      • au nom de l’égalité, on veut mettre le mariage pour tous.. On nous dit qu’il n’est pas question d’y associer l’adoption, puis la PMA et la GPA.. que on attendra la commission d’ethique Il y a deux énormes mensonges et énorme tromperie.. le premier est que avec mariage, l’adoption et le reste suivront obligatoirement puisque c’est le cas pour le mariage traditionnel.. Le deuxième est si la commission d’éthique refuse la PMA et la Gpa, c’est la Cour Européenne qui mettra en demeure de le mettre dans la Loi . Deux mensonges d’Etat plus grave que ce que a pu faire Cahuzac, car cela concerne des enfants qui naitront sans filiation, sans racines, sans origine.. Bravo Monsieur le Sénateur

    • Pierre, sérieusement, vous ne comprenez pas que changer la définition du mariage (union d’un homme et d’une femme) concerne tout le monde ? C’est la négation de l’altérité sexuelle qui fonde la famille.
      Vous ne pouvez pas vous marier avec votre copain. C’est une réalité qui n’est pas différente d’une autre réalité: vous ne pouvez pas avoir d’enfant avec votre copain. A situation différente des droits différents.
      Que réclamez-vous ? Que votre famille soit soudée. Mais je vais vous décevoir : le mariage n’empêche pas le divorce ! Vous pourriez vous engager publiquement, solenement, en célébrant votre union civile avec vos familles et amis pour témoins et pour célébrer avec vous.
      Les enfants qui vivent aujourd’hui dans des couples homosexuels ne sont pas plus dans un vide juridique que la majorité des enfants qui naissent hors mariage et se trouvent dans des familles recomposées. Les enfants de Mr Holande par exemple.
      Mais vous avez raison: il faut améliorer le PACS (quel horrible acromyme!). Comme la majorité des français je serais favorable à une union civile.
      Bien Cordialement, Etienne

  6. Monsieur le Sénateur,

    C’était un bel engagement (N°31) de M. François Hollande et actuellement Président de la République française.

    Vous êtes Sénateur et par conséquent un Sage de la République.

    Je ne suis ni UMP ni Socialiste mais je vote selon le Projet Politique d’une femme ou d’un homme.

    Vous participez, par votre vote, à la destruction de la promesse N° 31 de votre candidat et c’est dommage pour la France, la République et la matrice des Droits de l’Homme dont la France est porteuse dans le monde.

    N’oubliez jamais que nous sommes moqués dans le monde civilisé et libre par notre conservatisme, nos peurs infondées et nos angoisses d’enfants gâtés.

    Je suis pour le mariage entre deux humains de même sexe, pour l’adoption plénière et/ou simple, pour la PMA, pour la GPA (encadrée par un puissant arsenal législatif).

    De toute façon dans moins de deux générations, tout le monde aura oublié les manifestations contre ce beau Projet et les enfants d’aujourd’hui devenus des adultes penseront que les années 1973 à 2013 auront été des années sombres pour la France.

    Le PaCS ne résout rien du tout comme vous le dites et renforcer PACS ou créer une Union Civile revient à dire que les couples homosexuels n’aurait pas de réelle égalité au sein de la République.

    Je vous demande, par conséquent, de vous déjuger et de voter en faveur de ce texte qui sera la LOI de demain.

    Faite le au moins pour la postérité.

  7. Êtes-vous sur d’être de gauche ?
    A l’heure où le gouvernement a plus que jamais besoin d’être soutenu, votre défection semble extrêmement mal venue.
    Soyez assuré, monsieur Povinelli, qu’aux prochaines élections, je voterai contre vous et je l’assume.
    Avec ce désaveu, vous allez perdre des électeurs. Faisant partie des grandes et vieilles familles paysannes allaudiennes, soyez en assuré. La loi pour l’égalité, passera. Mais en 2014, on s’en souviendra. A bon entendeur…

    • Vous allez voter extrème gauche. Bien. Et au deuxième tout contre la droite ? Soyons raisonnable !
      Le rejet par le Sénat de ce projet de loi tordu permettra de dépassioner le débat.

  8. Monsieur le sénateur,
    bravo!! grâce à vous nous avons encore un peu d’espoir!! il y a encore des personnes de bons sens, qui oses prendre des positions (pas facile à tenir lorsque l’on voit la pression qui pèse sur vous)pour défendre ce qui est juste! Merci!
    Bon courage!

    • Monsieur le sénateur,
      je suis pleinement d’accord avec ce qu’écrit Mylène : vous avez le bon sens de comprendre les dégâts que crééra la loi Taubira si elle passait et de vous y opposer, même au sein de votre propre parti. Bravo !
      Puissent de nombreux autres sénateurs socialistes avoir le même bon sens que vous…

  9. Bonjour je suis très déçu de votre décision. Le droit n est pas la nature. Vous ne portez pas les valeurs du droit , c est domage

  10. Monsieur Povinelli, je suis consterné de constater que le seul sénateur socialiste (déclaré) qui ne votera pas le texte est issu de mon département. D’abord parce que j’ai voté « en mon âme et conscience » pour un programme socialiste aux Présidentielles , qui semble-t-il n’est pas défendu par « mon » sénateur, ensuite parce que j’ai la triste impression que notre région va encore donner l’image de rater le train du progrès! Vous dites vouloir que les Français tranchent : ils l’ont fait en élisant un président socialiste. Aujourd’hui, ils comptent sur vous pour porter leurs positions au Parlement : c’est la règle du jeu démocratique (mais je découvre en vous lisant que le respect des règles peut être à géométrie variable, même de la part de nos Sages). Vous dites défendre l’égalité alors qu’au moment où vous pouvez concrétiser cette égalité, vous vous défilez. Où est la cohérence ? Vous dites vouloir « préserver » un modèle de cellule familiale (s’agit-il du vôtre en l’occurrence?) mais lorsque je regarde autour de moi, je vois de nombreuses formes de cellules familiales, toutes avec les mêmes joies et les mêmes difficultés. Il ne s’agit pas d’institutionnaliser telle ou telle forme de famille mais d’apporter une égale reconnaissance et protection à chacune d’elle. Vos arguments ne m’ont pas convaincu, pas plus que les miens ne vous convaincront certainement (à moins que…?). Notre divorce semble consommé.

    • Comme beaucoup de français toute ma famille a voté Hollande… pour ne pas faire élire Sarkosy. Mais il n’était pas question, en votant Holande, de détruire l’institution du mariage Républicain. Soyez sérieux !
      Les personnes homosexuelles doivent avoir les mêmes droits sans pour autant changer la définition du mot « mariage » qui est l’union d’un homme et d’une femme. Quelque soit l’orientation sexuelle qui ne regarde personne.
      L’égalitarisme forcené, la négation de l’altérité sexuelle, conduise à des abérations telle que la théorie du genre. Bien Cordialement. Etienne

  11. Merci M. le Sénateur pour ce choix courageux. Il vous honore, et je suis réjoui de voir qu’on peut être un homme de gauche sans vouloir balayer d’un revers de main les fondements de notre société et de céder le pas aux libertés individuelles pour tous.

    Et j’ajoute qu’on peut soutenir un candidat, un président et un gouvernement sans pour autant suivre 100 % de leurs propositions ! Sinon, à quoi servent nos deux chambres ? Un exécutif suffirait !

  12. Communiqué de Presse d’Homosexualités et Socialisme (HES) – Groupe de Marseille

    Marseille, le 4 avril 2013

    « Monsieur Povinelli, Sénateur-Maire PS d’Allauch, a rendu publique son intention de vote sur le projet de loi « mariage pour tous » alors que commence le débat parlementaire au Sénat. Sénateur si discret sur son activité de législateur, que l’on imagine intense, il a choisi de se distinguer de la plus mauvaise des manières.

    Monsieur Povinelli « oublie » plusieurs choses dans le billet publié sur son blog :
    – Il oublie que cette loi va permettre à tou-te-s les citoyen-ne-s d’avoir accès à la loi commune.
    – Il oublie que la notion de « cellule familiale » existe surtout quand il y a de la
    responsabilité et que, oui, cette cellule s’éloigne parfois d’un certain modèle ou d’une certaine norme.
    – Il oublie que cette loi est indispensable pour que tous les couples stables, ayant un projet parental recevable, ne soient plus discriminés du fait de leur orientation sexuelle.

    De plus, il est dommageable que Monsieur Povinelli fasse aujourd’hui le jeu des partisans de la « manif pour tous » .

    La République, singulièrement quand elle est placée sous la responsabilité de lagauche, ne doit pas manquer ce rendez-vous crucial avec ses idéaux.

    Monsieur Povinelli le manquera. Nous ne pouvons que le regretter et l’inviter à
    échanger avec HES sur ces questions. »

  13. Monsieur le Sénateur,

    bravo pour votre courage et votre engagement.

    Les centaines de milliers de Français manifestant le 24 mars et les millions de personnes qui sont contre cette loi qui dénature le mariage vous en sont reconnaissants.

    Non au Mariage pour tous!
    Nous voulons un référendum!

    Cordialement

    Charles

  14. Monsieur le sénateur et voisin. Je suis de la Ciotat et suis tres étonné de votre prise de position contre le mariage pour tous. Sympa de suivre le maire de la Ciotat et deflesselle sur ce sujet. Vous oubliez plusieurs choses:
    Il oublie que cette loi va permettre à tou-te-s les citoyen-ne-s d’avoir accès à la loi commune.
    – que la notion de « cellule familiale » existe surtout quand il y a de la responsabilité et que, oui, cette cellule s’éloigne parfois d’un certain modèle ou d’une certaine norme.
    – que cette loi est indispensable pour que tous les couples stables, ayant un projet parental recevable, ne soient plus discriminés du fait de leur orientation sexuelle.

    Cordialement
    Christophe Maitrepierre, 13600 La Ciotat

    • Par pitié-e-s, vous ne comprenez donc pas que vos « é-e-s » sont justes une insulte à la langue et à la lisibilité ?
      Aujourd’hui, c’est devenu un simple marqueur de l’embrigadement idéologique…

      A part ça, bravo au Sénateur. Moi je suis d’Allauch et fier de lui !

    • Amusant de reprendre les commentaires du dessus !!! Vous auriez pu au moins faire un effort et ne pas recopier bêtement au mot près !

      Ça me permets en tout cas de constater le manque d’argument valable de « pro mariage pour tous », qui finalement ne suivent qu’un mouvement « à la mode ».

      Si vous écoutiez de façon intelligente ce que les personnes contre ce projet de loi pensent, vous constateriez que nous ne sommes pas contre une Union reconnue par la république pour deux personnes du même sexe. La vraie remise en cause de ce projet de loi concerne le droit à la filiation, l’adoption et l’ouverture, cachée, à la PMA et à la GPA dans un futur proche. Car sous couvert de l’égalité que vous réclamez tant, les hommes auront un jour besoin de femmes pour porter leurs enfants, car ils ne peuvent techniquement pas le faire seul. Je vous souhaite de ne pas avoir de fille qui demain pourrait se retrouver à porter un enfant pour faire « plaisir » un un ami qui n’a pas d’uterus. Ce n’est pas là ou je souhaite voir aller la France de demain.

      Je n’ai jamais voté Front, je n’appartiens à aucun groupe extrême (de gauche ou de droite), et pour autant je suis contre ce projet, ne faite pas d’amalgame !

      Monsieur le Sénateur Bravo pour votre courage, c’est de plus en plus rare en politique aujourd’hui.

  15. Monsieur le sénateur,
    je me permets de vous féliciter pour le courage que vous avez eu de vous prononcer contre la loi Taubira en fonction de votre intime conviction et non en obéissance à une consigne de vote.
    Il fallait le faire : bravo !
    Sachons dans ce cas aussi appliquer le principe de précaution dont on nous rebat les oreilles et préserver la cellule familiale naturelle : un peu d’écologie humaine !
    Ce qui n’empêche pas, comme vous le dites, d’améliorer certaines dispositions du PACS.

  16. Cher Monsieur,
    Je tenais à vous féliciter de protéger la famille en refusant ce projet de loi qui est une véritable supercherie parce qu’il donne l’illusion à beaucoup de Français qu’il apporte plus d’égalité entre les hommes.
    Lutter pour l’égalité, c’est lutter pour donner à chaque enfant un père et une mère.
    Mais il est vrai qu’il y a des enfants qui se retrouvent de fait dans des familles homoparentales et qu’il faut trouver de nouvelles solutions pour les protéger.
    Merci pour votre courage !
    Bien à vous,
    Sébastien

  17. Bravo ! Le courage politique est si rare ! Vous en avez, et vous être le genre d’individu dont la France a le plus besoin pour rassurer tous ceux rendus plus que sceptiques par la manière dont le pouvoir est exercé en France depuis trop longtemps.

    Olivier

  18. Merci, Monsieur le Senateur, vous nous donnez une ocasion de croire encore à l’intérêt public, au-delà des partis, à la liberté du plus faible, c’est-à-dire de l’enfant, à une véritable égalité des droits ancrée dans l’anthropologie et non pas au service du désir de quelques-uns. L’histoire vous donnera raison, gardez votre conscience et votre courage.

  19. Un mot pitoyable, j’ai comme l’étrange impression de déjà vu concernant les arguments bidons que vous venez de nous faire partager, effectivement j’ai l’impression d’entendre Frigide Barjot venant de vous c’est consternant .
    Soyez en assurer à partir de maintenant j’ai honte de savoir que vous êtes mon sénateur !!!!!!!!!!!!!!!
    Mais il n’est pas trop tard pour changer d’avis !!!!!
    Bien à vous !!!!!!!!!!

  20. Bonjour,
    je crois que des années de votes pour différents partis de gauche m’autorisent à me classer sur ce bord politique.
    Si je ne suis pas défavorable au mariage, je suis plus circonspect pour ce qui est de l’adoption, et opposé à la pma et aux mères-porteuses.
    Si j’en crois les études d’opinion, la loi Taubira est soutenue par 70% des sympathisants de gauche. Ce qui signifie donc que 30% pensent le contraire.
    Donc merci à Mr le Sénateur de représenter, à lui seul ou presque, ces 30% d’électeurs de gauche.

  21. Monsieur le Sénateur,
    J’ai vécu à Marseille de 1978 à 1994 principalement aux Trois Lucs, commune proche de Allauch et de ce fait vous n’êtes pas pour moi un sénateur inconnu.
    Le Sénat pour moi est la représentation de l’Assemblée des Sages qui sont sensés réfléchir en leur âme et conscience du bien fondé des projets de lois qui vous sont proposés. En dehors de toute considération politique, je salue votre sagesse et votre courage pour la décision que vous prenez en toute liberté de pensée en votant contre un projet qui ne vous semble pas raisonnable pour l’ensemble de la société. Je vous remercie pour la France profonde et trop souvent silencieuse.

  22. Merci Monsieur le Sénateur de choisir la voix de la Raison face à la voix d’une idéologie qui nie la réalité des choses.
    Ce faisant, vous renouez avec une constante des vrais hommes de gauche, je veux dire l’humanisme.

  23. Bravo !

    Tous les citoyens en âge de se marier le peuvent : ce projet de loi (qui va être retoqué) n’apporte pas l’égalité qui existe DEJA :
    Mariage : union légale d’un homme et d’une femme (Dictionnaire de la langue française, Editions de la Connaissance, 1995)

  24. BRAVO MONSIEUR POVINELLI ! Vous allez jusqu’au bout de vos opinions et vous le faite savoir, quel courage ! Sachez que même si vous vous faite quelques ennemis dans votre propre camp pour les idées que vous défendez, mais vous gagnez en même temps l’estime et la reconnaissance de millions de personnes, et nous savons tous que les votes « contre ce mariage pour tous » seront décisifs pour l’avenir de nos enfants, et le devenir de notre société. Merci pour votre soutien.

  25. Bravo M. Le Sénateur,
    Votre courage politique n’a d’égal que votre étique et votre morale. Vous avez bien entendu les Français dans la rue qui refusent de sacrifier la cellule familiale et les droits des enfants sur l’autel de certains lobbys pourfendant la théorie du genre et des adultes égoïstes.
    Bravo et mille merci.

  26. Merci Monsieur le Sénateur pour votre prise de position.

    Cette question n’est pas une question politique, ce n’est pas un débat entre deux camps, cela ne concerne pas la gauche contre la droite. Non, et cela vous l’avez compris.

    Je suis déçu de voir tous ces commentaires à la limite de l’irrespectueux à l’adresse d’un élu de la nation.

    Qui parmi les commentateurs a connu l’abandon?
    Qui parmi vous a vécu en orphelinat?
    Qui parmi vous a été séparé de son père et de sa mère?
    Est ce que c’est ce que vous voulez pour les enfants de demain?
    N’avez vous rien de mieux à proposer aux enfants des générations futures?
    NON et NON, un enfant a besoin de l’équilibre et de la différence qu’apportent un père ET une mère. C’est comme cela que j’ai pu me construire ou reconstruire.
    Alors, de grâce, arrêtez avec vos arguments qui ne tiennent pas debout. Vous ne savez de quoi vous parlez!
    Je pense avoir plus de légitimité que beaucoup d’entre vous.

    Monsieur le Sénateur, merci encore et continuez d’écouter votre « âme et conscience »

    Respectueusement,

    Thomas BILLEY

    • Bonjour Monsieur le Sénateur,

      …et merci à vous pour avoir osé exprimer avec raison.

      Adopté il y a 37 ans maintenant, pupille de la nation, je sais au combien les blessures de l’abandon sont difficiles à penser. Que la construction de l’être humain est un long cheminement

      Courage à vous et merci encore !

      Benoit

  27. Merci Monsieur le Sénateur pour votre prise de position courrageuse. Le mariage n’est pas un droit mais une instutition républicaine basée sur l’altérité sexuelle qui fonde la famille. Il n’est pas question, en affirmant la définition d’un mot (mariage = union d’un homme et d’une femme) d’oter quelque droit que ce soit à qui que ce soit.
    Les français dans leur majorité sont largement favorables à l’union civile des personnes de même sexe qui souhaitent par là partager leur vie et donner un cadre légal aux enfants qu’ils élèvent. Mais les français sont aussi très largement (et de plus en plus) défavorable à l’adoption plénière, à la filiation fictive, à la PMA qui découlent de la loi Taubira. Une loi qui divise profondement la Nation. Le Président Hollande doit démontrer qu’il est le Président de tous les Français et retirer ce projet de loi. Le rejet par le Sénat et l’organisation d’un référundum permettrait une sortie par la grande porte. Merci de contribuer à la réputation de sagesse du Sénat. Bien Respectueusement. Etienne

  28. Merci Monsieur le Sénateur pour votre votre courageux et lucide sur ce projet de loi.
    Je suis d’accord avec vous pour que le PACS soit amélioré mais la PMA et la GPA hors de question !!

  29. merci monsieur pour votre courage et votre bon sens. Quand on touche à une loi qui bouleverse autant la société et la définition du mariage, on se doit de bien réfléchir et d’écouter ce que pense les citoyens français.
    Pour les « droits » au niveau de la legislation, le PACS suffit. Avec le mariage pour tous on touche au droit des enfants. respecteusement.

  30. Bravo M. le Sénateur pour l’indépendance dont vous faites preuve. Sans doute, ne vous faites-vous pas que des amis… Mais votre honnêteté vous honore!
    MErci.

  31. BRAVO,
    Oui, bravo pour votre choix honnête et qui répond à l’attente du peuple de France descendu dans la rue.
    Vous pouvez-maintenant conseiller vos collègue encore indécis et abstentionniste.
    Vous pouvez aussi militer pour ouvrir la voie à une union civile réformant le PACS.
    Merci

  32. Monsieur
    Je tiens à vous féliciter pour votre liberté de conscience dans une période ou les pressions sont forte à l’encontre de ceux qui s’éloignent de la « pensée unique « .
    Un élu a le droit et le devoir, sur des thèmes aussi important que ceux qui touche la famille et l’enfant, d’agir dans l’intérêt des plus faible.
    Merci pour votre courage

  33. bravo monsieur le sénateur
    Vous pouvez être fier pour votre courage ! ce n’est pas un combat entre la droite et la gauche merci de la voir compris, il y en a assez de ce genre de propos !
    c’est tellement plus grave que cela …
    il s ‘agit de penser à nos enfants de demain,
    ils vous remercieront si cette loi ne passe pas !
    oui , nous voulons un referedum.
    J ADMIRE votre Humaniste, bravo,vraiment BRAVO !!!

  34. Bravo monsieur Le Sénateur.

    Et espérons que lorsque le calme sera revenu, car il reviendra après le retrait de ce projet de loi idéologique et mal ficelé. Vous et vos confrères sénateurs et députés saurez trouver les modalités d’une amélioration du PACS, ou d’une union civile qui respecteront toutes les parties.

    Encore bravo pour votre courage et merci de convaincre vos collègues qui comme vous sont en capacité de prendre du recul sur l’actualité et les phénomènes de mode.

  35. Cher Monsieur
    Merci de votre réflexion et de votre écoute .
    c’est un tournant trés grave qui se profile et vous l’avez fait remarquer au lieu de de le négliger. Bravo pour votre courage, cet esprit de service et de vérité honore votre fonction
    Merci
    marc

  36. Bravo monsieur pour votre liberté de conscience et de vote!!!
    Merci pour les enfants, leur bien seul doit nous guider vers les bons choix!!

  37. Bravo monsieur le sénateur pour votre courage !
    Vous privilégiez le droit des enfants au droit à l’enfant et vous avez raison.
    En espérant que de nombreux autres sénateurs socialistes feront de même.
    NON au projet de loi TAUBIRA.

  38. Bravo Monsieur le Sénateur pour votre vote car vous êtes l’un des seuls à ne pas être comme les moutons de Panurge et de donner votre avis en votre âme et conscience .

  39. Merci Monsieur le Sénateur, de votre prise de position forte et en marge des directives de votre parti !
    Vous avez raison d’expliquer que ce débat est un débat de société, « aussi fondateur que celui visant à redéfinir la cellule de base qu’est la famille ».
    L’institution du mariage n’a rien à voir avec l’orientation sexuelle des deux personnes formant le couple, mais elle se fonde sur leurs sexes : c’est l’altérité sexuelle qui fonde le mariage et lui donne tout son sens.
    Merci encore !

  40. Bravo pour votre courage. Nous soutenons votre prise de position et pour répondre à ceux qui expriment une inquiétude pour les enfants déjà présents au seins de couples homosexuels, il existe déjà tout un attirail juridique pour les protéger et s’il faut en rajouter ce n’est pas un souci, mais ce n’est pas en élargissant l’institution du mariage en ce sens que cela résoudra des soi-disant inégalités.

  41. M. le sénateur, enseignante en primaire le programme me fait aborder la reproduction. Ayant dit que pour avoir un bébé, il faut un homme et une femme (un spermatozoïde et un ovule jusqu’à preuve du contraire c’est comme ça que l’on fait)et que ce bébé est ensuite (dans la plupart des cas) élevé par ses parents, un enfant m’a posé la question : « est-ce que c’est vraiment obligé ? Parce qu’il y a des enfants qui n’ont pas de papa ou de maman à la maison. Pourquoi ? » Jusqu’à présent la réponse était « simple » : ils ont divorcés ou alors un des deux parents est décédé ou le papa ou la maman n’a pas voulu ou pas pu rester. Mais si la loi passe que dois-je leur dire ? Que le papa ou la maman n’ont pas voulu de l’autre ? Qu’ils ont choisi de priver l’enfant d’un père ou d’une mère?
    Vous même, vous savez de QUI vous venez, pourquoi privez les enfants de ce DROIT ? Même si ce n’est pas le père ou la mère idéale, il a le droit de savoir qui l’a fait. J’ai des enfants qui sont perturbés car ils ne savent pas qui est leur maman ou leur papa. Ils n’ont pas de repère féminin ou masculin dans leur entourage et cela s’en ressent dans leur comportement et leur façon de réagir.

    Alors merci beaucoup pour votre courage de vote. Cela va éviter de traumatiser volontairement les enfants.
    Avec tout mon soutien.

  42. Monsieur le sénateur, merci pour votre position de bon sens. Merci d’avoir le soucis de l’enfant. Merci de protéger la filiation et de ne pas confondre égalité avec uniformité. J’admire votre liberté de conscience.

    • Bravo Monsieur le Sénateur et merci d’avoir écouté la grande majorité des français qui pensent avant tous aux enfants et à leur droit d’avoir un père et une mère.

  43. Monsieur,
    Je tiens a rendre hommage à votre courage.
    Vous vous positionnez en faveur du bon sens.
    En effet, deux femmes ensemble, ce n’est pas la même « chose » que deux hommes ensemble.
    Ce n »est pas EGAL, c’est différent. Et c’est différent d’un couple homme-femme.
    Ce projet utilise l’argument de l’égalité. Quelle EGALITE? Il nie tout simplement les différences et fait de TOUT la même chose. On nage en pleine confusion, sans vouloir voir les conséquences incalculables pour l’avenir. A vouloir défendre un projet au nom d’une idéologie déconnectée du réel, sans écouter la colère qui monte dans le pays, le pouvoir actuel perd sa crédibilité auprés des plus humbles.

    Avec mon respect pour votre liberté de conscience,

    Bravo Monsieur Povinelli!

    Bernard Evêque

  44. Bravo pour votre courage! Beaucoup de Français ayant voté pour François Hollande sont contre ce projet de loi. Merci de nous montrer qu’appartenir à un parti ne signifie pas perdre toute faculté de réflexion. Merci pour les enfants qui n’ont pas être privés par le loi d’un père ou d’une mère.

  45. Merci Monsieur le Sénateur pour votre vote courageux !

    Une citoyenne inquiète de l’inconscience de quelques bobos parisiens qui se targuent de faire progresser la société …. et qui n’ont aucune considération des plus faibles que sont les enfants

  46. Juste un mot monsieur le député: « merci », pour votre liberté de conscience dont peu de politiques savent faire usage et pour votre vote si précieux.

  47. Bravo monsieur le Sénateur !
    Je suis également un homme de gauche, j’ai voté pour M. Hollande aux élections présidentielles, mais je ne suis pas non plus d’accord avec ce projet de loi. Certes c’était dans son projet de campagne, mais je n’ai pas spécialement voté pour la promesse 31, mais pour un ensemble, sans être d’accord sur tout. Il faudrait laisser les français décider de cette question.Merci pour votre courage. Je suis heureux de voir que tout le monde ne suit pas la discipline du parti, et que la liberté de conscience peut encore avoir toute sa place…
    Salutations respectueuses.

  48. Bravo pour votre courage politique !
    Si de nombreux sénateurs de gauche votaient comme vous en conscience, on aurait moins de souci à se faire …
    car je vois cette « avancée politique  » comme une destruction de notre société….
    merci à vous

  49. Monsieur,
    Je vous remercie pour votre prise de position en liberté et en conscience (contre ce projet) .
    Bravo ! ET MERCI !
    Domitille

  50. Merci monsieur le Sénateur pour votre argumentaire et votre décision qui nous réconcilient avec la « politique » ; ainsi nous pouvons espérer qu’elle n’est pas seulement ententes de copains qui vivent « après moi le déluge » et n’hésitent pas à détruire la société et les plus faibles, les enfants.

  51. Merci monsieur le sénateur pour votre courageuse prise de position. Merci de la part du peuple Français à qui l’on ne demande pas son avis sur cette question essentielle alors que tous les sondages affirment unanimement qu’il est en désaccord sur l’adoption par des couples homosexuels, sur la PMA ainsi que sur la GPA et qu’il est partagé quant au mariage. Merci de vous battre à contre courant pour que les Français puisse décider de la société dans laquelle ils désirent vivre.
    Bien Cordialement
    Pierre C (Moselle)

  52. Monsieur le Sénateur,
    Sachez que c’est avec le plus profond respect que je concidère votre décision, qui montre une qualité rare dans ce pays qui est la liberté de conscience face à la toute puissance des partis politiques, et c’est bien au delà de ceux ci que je vous exprime mon plus sincère soutien.

  53. Bravo pour votre courage!
    Le débat sur le mariage en se focalisant sur des notions d’égalité de droits entre adultes a complètement occulté les droits de l’enfant. Ce projet permettra légalement de priver volontairement les enfants de père ou de mère. Heureusement que des personnes courageuses comme vous ou comme madame Agacinski osent s’exprimer pour défendre les intérêts des enfants (qui ne votent pas!!) contre la bien-pensance à courte vue de leurs amis politiques.

  54. un merci tout simple pour une décision d’un simple bon sens, qui n’enlève rien à l’amour que deux hommes pi deux femmes peuvent éprouver l’un pour l’autre.
    Personne ne parle pour l’instant de la reconnaissance juridique du TROUPLE qui sera sans doute la prochaine revendication des couples homosexuels, en vue toujours de la protection de l’enfant… C’est-à dire qu’ouvrir une brèche dans une institution séculaire comme le mariage engage des conséquences que nous ne sommes même pas capables d’imaginer.
    Encore merci monsieur le sénateur, sage de la république.

  55. Félicitation. Nous avons besoin d’hommes comme vous, qui aient le courage de leurs opinions. De toutes façons, il n’y a pas un seul de leurs arguments qui ne puissent être défaits par une pensée logique. Et tout ce qu’ils demandent (succession, adoption d’enfant d’un des collatéraux …) n’a pas besoin de cette loi pour aboutir, il y a d’autres solutions qui ne remettent pas en cause notre civilisation.
    Gérard Moncet

  56. Monsieur le sénateur,
    Je tenais à vous remercier, et vous féliciter, d’avoir su faire entendre une voix libre au sein de cette assemblée, au delà des clivages politiques, et d’avoir ainsi pris la défense des enfants à venir !

    Veuillez agréer, Monsieur le sénateur, l’expression de ma haute considération,

  57. Merci, M. Povinelli, d’avoir l’intégrité, le courage et le discernement, d’avoir compris et de soutenir qu’être profondément attaché à l’idée de progrès et de mieux-vivre ensemble, et par là même à la plus grande justice sociale possible, était bien synonyme de protéger les droits fondamentaux des Français, et non d’attribuer de nouveaux privilèges à quelques uns, aux dépends des plus fragiles et de la structure fondamentale sur laquelle repose notre société.

    Merci d’avoir l’honnêteté et le discernement de juger irrecevable l’argument de « comportements déjà existants » dans notre société! S’il était recevable, ne faudrait-il pas alors, en effet, autoriser aussi l’usage de cocaine et l’héroine, à partir du moment ou certains consommateurs ne causent pas de troubles à l’ordre public? Le suicide également?

    Merci d’avoir compris et de soutenir que la famille naturelle n’est pas une création idéologique, encore moins une lubie de « bourgeois-cathos-tradis », pour reprendre l’expression triviale en circulation, et que si ce cas de figure (peut-on parler de modèle? Je ne crois pas) n’est pas toujours celui qui prime à l’heure actuelle, il s’agit bien d’exceptions, dont la plupart des Français concernés souffrent d’ailleurs.

    Je suis de tout coeur avec vous, comme la majorité de nos concitoyens d’ailleurs.
    Merci M. Povinelli, vous faites le bon choix.

  58. Monsieur le sénateur,
    Je tiens à vous féliciter de votre position courageuse à propos du mariage pour tous, position qui montre que vous êtes un homme libre et engagé. Nous avons et nous aurons toujours besoin d’homme comme vous pour construire un monde plus juste et plus sain contre les tentations totalitaires de certains aux arguments idéologiques, manipulateurs et déshumanisés.

  59. M. Povinelli, vous incarnez les idées de Progrès défendues par la gauche : le progrès, c’est continuer à protéger les plus faibles, dans ce cas : l’ENFANT.
    Vous portez la voix de vos concitoyens avec votre vote NON, soyez-en remercié,
    Cécile

  60. bravo pour votre courage et position; vous êtes vraiment admirable et je vous fais part de tout mon respect.
    il s’agit d’un débat de société très important, avec des impacts majeurs sur la famille et l’origine de la vie , et qui doit se placer au delà de la politique et des partis.

  61. Monsieur,
    Je soutiens de tout cœur votre courageuse opposition à cette loi injuste, qui entend priver des enfants d’un père ou d’une mère et qui implique à terme la légalisation de la GPA, véritable marchandage des enfants et du corps de la femme. Non à l’esclavage moderne, oui aux droits des enfants et de la femme !

  62. Bravo monsieur pour votre courage qui ne cède pas a la destruction systématique des repères nécessaires a la vie en société et a l’éducation de nos jeunes.

    Il y a certainement bien d’autres solutions possibles, mais de grâce n’appelons pas cela un mariage.

  63. Merci Monsieur pour votre prise de position.
    Rien ne nous autorise à nier aux couples homosexuels les droits qu’ont les autres couples en matière de reconnaissance, de sécurité, de fiscalité, de succession…
    Mais ne faisons pas de l’être humain un bien de consommation comme les autres.

  64. Merci, pour ce choix en conscience (même si évidemment il est plus facile de l’accueillir quand il va dans le sens de ses idées) Je ne suis pas sûr que ce soit le cas de tous d’un coté comme de l’autre. Quelle bêtise que la « discipline de vote » sur ce genre de questions !
    Le mariage ouvrira logiquement la porte à l’adoption, à l’AMP, à la GPA… et peut-être à d’autres choses… il est fait pour cela ! C’est la logique de « l’égalité » telle quelle est comprise par les promoteurs de la loi… puisque qu’ils la comprennent comme étant un égalisation de toutes les situations de fait : « être comme tout le monde. » Mais la réalité est autre, et la loi républicaine doit en tenir compte, sous peine de reposer sur un artifice … de langage pour commencer. Enfin en un mot, merci. Je pourrait voter à gauche, mais ce n’est plus possible à cause des prises de positions sur ce genre de sujet et la bioéthique notamment qui sont pour moi une véritable trahison des petits et des pauvres au profit des puissants. (qui sont les adultes en ce domaine). Merci.

  65. j’ajoute qu’il y a certainement un autre moyen de résoudre cette demande de droit des personnes homosexuelles, sans perturber la filiation, et en se préservant de certains effets comme la marchandisation de la vie. (un amendement au code?).

    J’ajoute que la France, pays des droit de l’homme, doit montrer l’exemple au monde; le monde entier nous regarde.

  66. Monsieur le Sénateur,
    Je soutiens entièrement votre position : il faut conserver le mariage civil tel qu’il est aujourd’hui. Dans toute l’histoire de l’humanité, le mariage a toujours visé à donner un cadre juridique à l’union d’un homme est d’une femme qui fondent un foyer.
    Or les homosexuels ne peuvent pas avoir d’enfants, et instituer leur mariage et donc inéluctablement l’adoption pour eux est à mes yeux une ineptie. Ce n’est pas un projet d’égalité, c’est un projet d’inégalité pour les enfants, et de destruction d’un fondement de notre civilisation.
    Vous avez tout mon soutien ainsi que celui d’un très grand nombre de Français !

  67. Bravo pour votre prise de position indépendante et courageuse, Monsieur le Sénateur. Nous comptons sur vous pour convaincre vos collègues socialistes qui n’osent pas déroger aux consignes du parti.

  68. Monsieur le Sénateur,

    je souhaite vous adresser un immense merci pour cette belle décision qui préserve ce qu’il y a de plus précieux dans notre société : la famille et les enfants qui vivent en son sein ! Je vous félicite pour votre courage !
    AK

  69. Continuez ainsi, Monsieur le Sénateur
    En votant contre cette loi, vous montrez bien que l’important est le droit de l’enfant et non le droit à l’enfant

  70. Monsieur le sénateur,

    Je vous félicite pour votre prise de liberté par rapport aux consignes de votre parti.

    Je voudrais me permettre d’ajouter une argumentation que l’on entend peu.

    En effet on nous serine avec la notion de l’égalité des droits qui justifierait pleinement cette loi.
    Or, l’égalité des droits ne peut s’appliquer qu’à des bénéficiaires similaires, voire identiques.
    Par exemple, un homme (au sens large, homme ou femme) n’est ni identique, ni même similaire à un enfant qui est pourtant un homme en devenir. C’est bien pour cela qu’il y a une « déclaration universelle des droits de l’homme » et une « convention internationale des droits de l’enfant ».

    Les partisans du mariage « pour tous » revendiquent cette loi au nom de l’égalité. Cela sous-entend donc qu’il n’y a aucune différence entre un couple hétérosexuel et un binôme homosexuel, et pourtant … les premiers sont programmés pour avoir des enfants ce qui est biologiquement impossible aux autres.

    Vous qui aimez les animaux, vous savez très bien qu’un cheval et une vache ne peuvent pas procréer, même si leurs viandes peuvent être confondues …
    Que faudrait-il penser d’une loi qui instaurerait « au nom de l’égalité » la possibilité à une tortue de courir aussi vite que le lièvre ? Cela serait vraiment risible, d’autant plus que dans la fable, c’est bien elle qui arrive la première !

    Encore BRAVO ! Je vous soutiens.

  71. Merci M. le Sénateur pour votre prise de position courageuse!
    La loi doit servir à protéger les personnes les plus faibles dans la société et non à légaliser tous les désirs des citoyens. Certes on peut comprendre que des personnes homosexuelles aimeraient avoir des enfants mais il se trouve que la nature ne le permet pas et que ce serait ne pas respecter les droits des personnes les plus vulnérables,c’est à dire des enfants à grandir entouré d’un homme et d’une femme… ou du moins à grandir avec l’idée d’avoir été conçus par un homme et une femme.
    Merci d’avoir le courage de respecter votre conscience et de vous détacher des consignes de vote qui ne devraient pas faire loi dans les plus hautes instances de la République!
    Nous vous soutenons!

  72. Bravo Monsieur le sénateur pour votre prise de décision courageuse.
    Certes, vous ne vous faites pas des amis dans votre famille politique, mais vous vous faites des admirateurs au sein des français, qu’ils soient de droite, ou de gauche (car beaucoup de français « de gauche » sont contre cette loi qui semble être une loi d’égalité, mais qui, si on prend le temps d’aller plus au fond des choses, est une loi de grande injustice!)
    Bravo Monsieur!
    Et puisse votre courage être suivi par nombre de vos pairs!

  73. Bravo monsieur le sénateur. Il est bon de voir que malgré les intimidations et les menaces, des hommes libres osent s’exprimer et aller à l’encontre du pret à penser. Vous faites honneur à votre role, à vos idées, à notre pays.

  74. Bravo et merci.
    Ce sujet dépasse les clivages politiques souvent réducteurs.
    Merci pour les enfants, qui si la loi est adoptée, n’auraient plus accès à leur origine, qu’on priverait légalement d’un papa ou d’une maman.
    Oui au contrat d’union civile, voire à l’adoption simple.
    Non au mariage, à l’adoption plénière, et à la PMA/GPA qui seraient imposées après.
    Nous sommes responsables de la société que nous laissons à nos enfants.

  75. Merci monsieur le Sénateur d’avoir pris votre décision en faveur de la famille, cellule fondamentale de la société. C’est dans la famille : un père, une mère et des enfants, et dans le respect de la nature que s’épanouit au mieux l’enfant et avec lui chaque membre qui la compose. Merci de respecter le droit des enfants à avoir un père et une mère, de connaître ses origines, sa filiation, d’avoir lui aussi sa traçabilité qui lui donnera des repères pour se construire dans notre société, outre l’amour de ses parents.

  76. Merci Monsieur le Sénateur,
    Science sans conscience, n’est que ruine de l’…

    Il serait bon que le gouvernement s’intéresse vraiment au développement de la France et de l’Europe.
    Ce n’est pas le « mariage pour tous » qui donnera du boulot à chacun.

  77. Bravo et merci ! Je suis profondément admirative du courage de votre prise de position. Monsieur le Sénateur, vous êtes la preuve que les intérêts du débat sociétal, non seulement doivent, mais aussi peuvent réellement dépasser les intérêts et les calculs politiques. Je vous remercie infiniment et encourage vivement votre liberté d’esprit. Qu’il est agréable de sentir entendues et comprises les raisons qui motivent vraiment les opposants au prétendu « mariage pour tous ».
    Oui nous voulons nous élever pour la reconnaissance de l’union homosexuelle mais non, nous ne pouvons pas pour autant nier l’institution qu’est le mariage (l’entièreté des conséquences de ce bouleversement est loin d’avoir été anticipée !), les droits DE l’enfant, la dignité des femmes. Après le déni, l’hypocrisie et la stigmatisation du gouvernement face à notre opposition, votre attitude est encourageante, merci ! Soyez assuré que je, que nous ne lâcherons rien tant que vous n’aurez pas remporté cette bataille.
    Vive la parité, d’abord dans le mariage !
    Vive l’égalité, devant la naissance !

  78. Monsieur le sénateur,
    je n’ai qu’une chose à dire: MERCI !! Merci pour tout ces enfants qui ne peuvent s’exprimer. Merci pour tout ces français qui sont muselez, qu’on refuse d’entendre et de voir, dont on essaye de minimiser le nombre et l’action et qui pourtant ne demande qu’une chose : qu’on les consulte sur ce sujet qui les touchent eux, mais aussi leurs enfants, leurs futurs petits enfants, etc.
    J’espère que vous ne serez pas le seul courageux à oser vous exprimer selon votre conscience et non selon votre partie.
    Avec tout mon respect, encore merci !

  79. La lecture des commentaires précédents provoque en moi une vive admiration pour votre courage monsieur le sénateur
    Bravo et Merci
    Ps:
    Ce n est plus l heure de la lutte des classes ni de l affrontement gauche-droite

  80. Monsieur le Sénateur
    Un grand merci pour votre prise de position libre et déterminée.
    Comme vous, je pense qu’il faut donner plus de droits et de sécurisation aux couples homosexuels, mais cela ne doit pas se faire au détriment du doit des enfants à avoir un père ET une mère.
    Le mariage est une institution créée pour correspondre à l’altérité caractérisant l’union d’un homme et d’une femme en vue de procréer et de transmettre. 2 hommes ou 2 femmes ne peuvent biologiquement pas procréer et créer une filiation claire et sans amiguité pour l’enfant à naître. Le mariage ne peut donc être envisagé pour eux ou elles. CQFD.
    Une amélioration du PACS est en revanche envisageable et souhaitable.
    Encore merci pour votre liberté et votre courage.
    Respectueusement.

  81. Bravo pour votre courage et merci de défendre ce en quoi vous croyez. J’ai voté pour François Hollande, je ne crois pas être homophobe, j’ai une conscience et elle n’est pas soluble dans l’ultra libéralisme sociétal…Réfléchissez citoyens : à qui va profiter la destruction de ces symboles ? Après les coups au code du travail, attaquons le code de la famille: rien n’a vraiment de valeur n’est-ce pas ? Donc, tout sera permis….

  82. Messieurs les Sénateurs, merci d’avoir le courage de vos convictions !

    Un beau sujet d’actualité qui demande avant tout un peu de réflexion.
    Pourquoi ce sujet si répandu dans nos conversations quotidiennes, entre amis, entre collègues, mobilise autant d’énergie, fait descendre dans la rue une masse de protestants aux quatre coins de notre pays alors qu’il concerne une minorité de nos concitoyens ?

    Serait-ce l’impact des médias sur nos cerveaux perméables, ou bien l’habilité de certains journalistes pour faire la Une d’un sujet mineur loin de nos préoccupations financières du moment.
    Alors que des sociologues, des pédopsychiatres sont invités sur des plateaux de télévisions pour débattre sur la criminalité, je remarque qu’ils sont silencieux sur ce sujet alors qu’un avis d’expert serait bienvenu, cela est-il un refus de s’exprimer ou bien n’auraient-ils pas la parole ???
    La deuxième piste pour laquelle le mariage gay serait si tendance, à part l’engagement de tenir une promesse électorale, ne tiendrait pas du simple marketing en utilisant le terme de « mariage gay » en remplacement de « mariage homosexuel » , mais d’un refus du peuple français d’une société trop moderne, d’un attachement aux valeurs traditionnelles , de notre culture , de notre conscience qui nous pousse vers un équilibre biologique, une chose inexplicable qui est en nous , nous sommes tous nés d’un père et d’une mère et la vie de famille est un bien si précieux.

    Mais attention à l’arbre qui cache la forêt car le mariage gay cache le droit à l’adoption et voilà ce qui blesse, le droit à l’enfant, on décide à sa place, on ne lui laisse pas le choix, on oublie son épanouissement, le relationnel avec ses futurs camarades d’écoles. . .

    Avons-nous le droit d’imposer tout cela à un enfant ?

    Vaste sujet mais j’espère que l’avenir de cette promesse électorale sera bien pesé, débattu comme il se doit, et comme dans toute démocratie, nous respecterons la loi.

    Un dernier mot : quel plus beau cadeau que d’offrir à un orphelin une maman et un papa.

    N’aurait-il pas été préférable et plus clair pour tout le monde de soutenir l’Union Civile pour les couples homosexuels, ainsi qu’un statut du beau-parent ? De cette façon, il n’y aurait pas eu pour les enfants de privation de filiation, pas d’ouverture à la voie de la PMA et donc à la marchandisation de l’enfant. Nous devrions toujours privilégier le droit de l’enfant au droit à l’enfant.

    Merci de votre courage face à la pensée unique qui menace notre démocratie.

    Jeannine & Pierre

  83. Bravo Monsieur le Sénateur de vouloir préserver la cellule familiale! Je ne suis même pas pour une union civile améliorée mais c’est tout à votre honneur de vouloir au moins que les enfants ne grandissent pas privé d’un père ou d’une mère à l’heure où la parité semble être la solution à tout! Merci de votre courage qui nous rassure un peu sur l’utilité des assemblées!

  84. Je vous adresse toutes mes félicitations M. le Sénateur pour votre position à l’égard de ce projet de loi, dont l’importance vaut en effet qu’on s’élève au-dessus des partis.
    Le vote contre du Sénat est la solution immédiate pour que le débat s’élargisse.
    Encore bravo et merci M. le Sénateur

  85. Merci infiniment Monsieur, pour votre courage et pour braver la pensée unique. Cela me touche beaucoup et me redonne espoir.
    Merci de soutenir les droits des enfants et de la famille.
    C’est le droit des enfants qui prime. Ils ont besoin de la complémentarité d’un père et d’une mère pour grandir et s’épanouir de manière équilibrée.
    Le droit aux enfants n’existe pas même pour les couples stériles.
    Je pense qu’il existe déjà tout ce qu’il faut dans le droit français pour protéger les enfants qui grandissent auprès de deux personnes de même sexe.
    Encore une fois merci et bravo !!

  86. Un simple BRAVO, un petit MERCI pour vous, Monsieur le Sénateur : il vous en fallu du courage pour simplement dire ce qui relève du bon sens, des impératifs de la nature humaine. Vous ne passerez pas pour un moderne aux yeux des intellos mais comme un homme de conviction aux yeux des français. Vous avez visiblement choisi votre camps. Félicitations.

  87. Merci pour votre vote
    Respecter la nature en tant que tel .Un homme et une femme forment un couple ;Deux hommes ou de femmes forment une paire et donc ne se marient pas mais s’associent.

  88. Monsieur le Sénateur,
    Je vous félicite très vivement pour votre prise de position courageuse à l’égard du parti auquel vous appartenez.
    Je suis confiante que vous maintiendrez votre opinion lors des votes qui auront bientôt lieu au Sénat, et vous assure de mon soutien.
    D’avance merci!
    Veuillez croire, Monsieur le Sénateur, à l’expression de mon plus profond respect.

  89. Merci Monsieur le senateur pour votre courage. Il en faut pour s’opposer au choix de son groupe parlementaire, que ce soit en etant contre ce PJL comme vous l’êtes, ou pour comme l’est Mr Millon contre l’avis de l’UMP. Comme beaucoup de francais, je suis contre ce projet de loi puisqu’il inclut l’adoption plenière; je n’aurai pu qu’approuver et soutenir une amelioration du PACS ou la creation d’une union civile avec adoption simple du conjoint. Je suis convaincu que chacun peut aimer ses enfants et leur donner le meilleur d’eux memes, que l’on soit homo, hétéro, homme ou femme. Mais l’on ne doit pas mentir aux enfants et les derives de ce projet de loi (PMA, GPA, theorie du gender enseigné aux enfants de 6ans, ect) sont trop graves pour fermer les yeux au nom de l’ égalité stricte entre les genres et les personnes. Oui tout le monde a le droit de s’aimer mais non, un homme et une femme ce n’est pas pareil. Dire que un enfant est né de 2 femmes ou 2 hommes c’est une ineptie que la loi ne doit pas cautionner.
    Merci donc de votre courage, et de donner une voix supplementaire a ceux qui refusent ce projet de loi.

  90. Merci monsieur, et Bravo !
    Merci pour tous les enfants qui rêvent d’un papa et d’une maman: ce sera par grâce à votre courage et à votre honnêteté intellectuelle qu’ils n’auront pas à déchanter cruellement: car qu’y a-t-il de mieux qu’un papa et qu’une maman pour grandir? Instaurer l’exception pour tous, ce n’est pas le rôle de la loi.

  91. Je souhaiterai souligner l’importance en politique que chacun puisse voter en conscience et décider en dehors du parti des positions à prendre.
    Bravo à Mr Povinelli de savoir prendre position.
    Recevez toute ma considération.

    Mme Lesc

  92. Bravo Monsieur pour votre honnêteté et votre courage. J’espère que vos camarades feront aussi parler leur conscience plutôt que d’obéir au parti.

  93. Monsieur le sénateur,
    C’est avec reconnaissance que je prends connaissance de votre prise de position.
    Cette question du mariage pour tous s’élève au dessus de tous les clivages gauche droit et touche au fondement même de notre société ; et comme vous le dites, est de l’ordre de la conscience.
    Bravo pour votre courage car vous passez maintenant du côté obscure de la force pour certains. Gardez courage, plus d’un million de personne vous soutiennent haut et fort,
    CML

  94. @Benjamin
    Depuis qu’il existe des juges l’argument « n’a pas eu de père » s’impose en plaidoirie comme un argument justifiant le déséquilibre d’un individu. Le complexe d’Oedipe est vieux comme … Oedipe, pas un psychologue ne niait (jusqu’à cette année !) la nécessite de cette altérité pour le développement psychologique complet d’un enfant. POURQUOI faire une loi qui va créer des orphelins de père ou de mère, en manque de cette altérité ? Qu’apporte -t-elle à la société ? Si c’est pour les couples, la PACS existe. Il suffit de l’améliorer à peine, tout le monde le sait.

    Votre argument : il y a déjà des enfants de familles monoparentales, homoparentales. Mais un état de fait n’impose pas la création d’une loi ! Sinon le fait qu’il y ait 30% de divorces impliquerait qu’on en fasse une loi normative au bout de 15 ans de mariage ^^ On ne fait des lois que si elles apportent des PLUS au bien commun, à la société. Là je cherche le plus ? On va créer une double peine pour des enfants déjà orphelins à qui on va imposer de n’avoir pas de père ? pas de mère ?

    Je ne parle même pas de la GPA, porte ouverte au commerce de femmes (quelle évolution pour les femmes ! Ce ne sont pas les bourgeoises qui seront mères porteuses…)
    Je ne parle pas de la PMA qui va coûter 25000€ par grossesse à la sécu en faillite (il y ad’autres priorités)

    Et pourtant il faudrait en parler. Puisque personne n’est dupe; il n’y a pas de mariage possible sans ouverture automatique à ces 2 voies de filiations fictives, l’Union Européenne l’impose de facto au titre de la non-discrimination.

    Au bilan que restera-t-il de plus que le PACS après si loi passait ? Les larmes des enfants livrés aux caprices des adultes.

    Merci Mr Povinelli.

  95. Merci Monsieur pour les enfants.
    Je sais que votre position au sien de votre groupe politique n’est pas facile mais les enfants ne sont pas des marchandises que l’on achète au grès de ses envies.
    Pour eux MERCI

  96. BRAVO Monsieur le sénateur! et MERCI!
    On serait contre les OGM, et pour les manipulations sur l’organisme humain?
    On brandit le principe de précaution à tout va, et on le refuse pour les êtres humains?
    On réclame le respect de l’environnement, de la nature, à tout bout de champ, on mange « bio », on pense « bio », on protège la moindre bestiole dont le nid risque d’être détruit par une installation quelconque, et on refuse de protéger l’être humain « bio »? On veut faire croire qu’un homme peut être une femme, qu’une femme peut être un homme??? On réclame l’insémination artificielle comme pour les vaches?
    Mais où allons-nous???
    Où est passé le bon sens?
    MERCI monsieur le sénateur, de défendre le bon sens!!!

  97. Merci, Monsieur le Sénateur, de cette position raisonnable, qui ne cède pas aux sirènes individualistes et révolutionnaires qui désirent éliminer le premier fondement de notre société : la famille.

  98. Bravo M. le Sénateur,
    A lire certains des commentaires, je comprends qu’il vous faut un vrai courage, mais aussi que vous n’en manquez pas. Et j’en ai lu beaucoup d’autres qui me donnent à penser que les quelques voix qui vous manqueront peut-être seront compensées par d’autres, qui savent ce qu’est un véritable honnête homme; et que celui-ci pourra en tirer une légitime fierté.
    B. LEMMEL

  99. Monsieur le Sénateur,

    Je ne peux que vous dire merci pour votre prise de position courageuse. Malgré les « amis » que vous allez peut-être perdre… et ceux qui ne comprennent pas.
    Mais, je suis sûre que vous en aurez des fruits plus tard .
    Car quand on agit en conscience et en vérité, malgré les « menaces » non pas pour soi, mais pour le bien commun, on en ressort terriblement grandi.
    L’explication de votre décision sur votre blog est limpide.
    Un grand merci pour cette honnêteté intellectuelle.

  100. Merci monsieur le sénateur d’avoir le courage de défendre la famille et donc la société.
    Que vos confrères et consœurs soient nombreux à ouvrir les yeux et à voter contre ce projet de loi qui fragilise la société française.

  101. Monsieur le Sénateur
    Je tiens à vous féliciter pour votre courage politique.
    La liberté de vote est une forme de l’expression de la liberté de conscience et devrait être garantie à tous sur une question aussi cruciale que le mariage homosexuel.
    J’espère que votre attitude sera un témoignage stimulant certains de vos confrères hésitants.
    Ce débat dépasse les clivages politiques et j’espère vraiment que nous obtiendrons le retrait de ce projet et que vous saurez imaginer une solution différente pour traiter la situation des couples homosexuels dont la souffrance doit êtres prise en compte par le législateur
    Je vous assure de mon admiration et de ma considération
    Philippe Ginesty
    Administrateur manifpourtous31

  102. Monsieur le Sénateur,
    Votre prise de position vous honore et je vous en remercie très sincèrement. Elle est d’autant plus méritoire en cette période pour le moins troublée.

  103. Je vous remercie d’élever votre voix libre et courageuse pour que la reconnaissance de l’union homosexuelle ne passe pas par la destruction du mariage Homme-Femme et de l’égalité devant la naissance.
    Nous vous assurons de tout notre soutien !

  104. Merci Monsieur le Sénateur pour votre vote en conscience.

    Merci pour votre courage à vous exprimer clairement sur ce sujet qui n’est, selon moi, ni de gauche ni de droite.
    Je trouve tellement dommage que cela devienne trop souvent un vote de parti et de « camp » politique plutôt qu’une réflexion sincère et honnête autour des droits de l’enfant et de ses besoins pour sa construction psychologique.

  105. Félicitation, monsieur le Sénateur, pour votre courage et votre liberté de penser . Nous vous sommes très reconnaissants .
    Cordialement
    B.Rebrassé

  106. Monsieur le Sénateur,

    Je vous remercie de votre courage et de votre lucidité pour avoir fait le choix de ne pas voter la loi relatif au mariage pour tous.

    J’espère qu’une majorité de vos collègues suivront votre exemple.

  107. bravo Monsieur le Sénateur de votre prise de position qui préserve la cellule familiale.

    Le mariage a été institué pour organiser et développer la société tout en protégeant les enfants.

    Donner accès au mariage aux homosexuels induira forcement la libéralisation de la PMA et de la GPA par la Cour Européenne des droits de l homme pour des raisons d égalité.

  108. Merci Monsieur le Sénateur pour votre prise de position courageuse et exemplaire. Vous vous souciez de l’avenir de la France et de la société, plutôt que de votre propre intérêt et votre avenir politique. J’espère que votre intégrité en inspirera d’autres…MML

  109. Bravo M. le Sénateur.
    Il est d’ordre public que tout mandat impératif est nul.
    En agissant en fonction de votre conscience et non en « obéissant » à la majorité dont vous êtes membre, vous honorez votre mandat et vous vous honorez.
    Ils n’étaient que 80 .à avoir agi de la sorte en juin 1940 en refusant de donner les pleins pouvoirs au Maréchal Pétain.
    Vous vous inscrivez dans cette lignée de parlementaires courageux et claivoyants.

  110. Merci de vous être engagé de voter contre le projet de loi Taubira destructeur de la la cellule familiale constituée d’un homme et d’une femme, des repères de la filiation niant le droit des enfants d’avoir un père et ou une mère et laissant la porte ouverte à la PMA et la GPA et à l’implémentation de l’idéologie du gender visant détruire toute différence entre l’Homme et la Femme.

    Merci d’avoir écouté votre conscience !

  111. Bravo Monsieur le Sénateur !
    Vous avez le courage de vous opposer à ce projet de loi destructeur de la famille. Merci d’écouter votre conscience et le bon sens.
    Nous vous soutenons, quelque soit notre bord politique. Aujourd’hui ce n’est plus qu’une question de politique, c’est l’avenir des générations à venir qui est entre vos mains, et vous le défendez très bien.
    Continuez ainsi, la France vous soutient !

  112. Bravo monsieur pour votre courage et votre engagement.
    Nous soutenons votre position courageuse et responsable !!!
    Stéphane Soizic et leurs enfants

  113. Bravo et merci pour votre prise de position contre le mariage pour tous. Peu d’hommes de gauche semble oser aller contre « le parti », je trouve votre action très courageuse.
    Encore bravo,

  114. Merci de nous montrer que tous nos hommes politiques ne sont pas des moutons de Panurge et de défendre ainsi une position courageuse car dans le sens contraire au « vent idéologique actuel » mais bel et bien dans et selon le bon sens (qui apparemment n’est pas la chose la mieux partagée !).

  115. Monsieur le Sénateur,
    Je vous remercie d’avoir le courage et la liberté d’esprit d’affirmer ce que vous pensez en conscience, malgré l’opinion majoritairement inverse de votre famille politique et le climat délétère ambiant ayant trop vite tendance à cataloguer « homophobe » ceux qui sont contre cette loi. Oui, il est possible d’améliorer le PACS pour des couples de même sexes désirant manifester leur amour aux yeux de tous et oui, il est possible d’arriver à plus de respects des personnes homosexuelles sans retirer à des enfants le droits de connaître leur filiation et leurs origines. Pour cette affirmation de bon sens, je vous remercie.

  116. bravo
    merci pour votre prise de position en faveur de la défense de la famille des droits de l’enfant et contre le commerce des femmes et des enfants
    brigitte maman de 6 enfants

  117. Je vous remercie infiniment de votre prise de position ! elle devrait inspirer beaucoup d’autres de vos confrères au Sénat ! merci encore !

  118. Bravo Monsieur le Sénateur, et merci de donner la priorité par votre vote, au droit DE l’enfant à avoir un père et une mère, avant un quelconque droit A l’enfant pour des adultes en désir.
    L’enfant est, et doit rester, un sujet avant tout ! L’enfant ne doit jamais devenir un objet de désir, une marchandise que l’on achète déjà dans certains pays en louant le ventre des femmes.
    Nous savons bien que si le mariage est accordé aux personnes de même sexe, de facto elles auront automatiquement droit à tout ce qui s’ensuit, l’adoption plénière, la PMA (par non-discrimination pour l’orientation sexuelle, selon la Cour Européenne des Droits de l’Homme), et dans la foulée la GPA, c’est-à-dire les mères porteuses (par égalité entre les gays et les lesbiennes). C’est mentir que de nier cela ! Donc il faut refuser le « mariage » pour tous !
    Veuillez agréer, Monsieur le Sénateur, l’expression de ma haute considération.

  119. Bravo ! et un grand merci M Le Sénateur pour votre engagement en prenant position contre le mariage Pour Tous.
    En effet, nous citoyens français avons le devoir de sauvegarder les fondements de la civilisation pour le monde d’aujourd’hui et pour les générations à venir et vous responsables élus avez le devoir de garantir le devenir de nos familles sous la forme : père + mère + enfant.
    Sans aucune homophobie : des homos sont aussi opposés à ce projet, le cas particulier des couples homo ne doit pas être élevé au même niveau que les couples hétéro voulant se marier : Les institutions européennes nous obligeraient à octroyer indifféremment les mêmes droits : GPA, PMA… L’enfant n’est pas une marchandise.
    Une menace plus grave et complémentaire de ce projet est la généralisation de la théorie du genre : les femmes choisissant d’être des hommes et inversement. Que de confusions !! quels effets néfastes !! Aidez nous à faire reculer ce projet de M Peillon !
    Encore merci pour votre courage et tenez bon !!! plusieurs millions de vos concitoyens sont derrière vous et essayez de convaincre d’autres sénateurs de vous suivre dans ce combat de civilisation.

  120. Monsieur le Sénateur,
    Je ne peux que reconnaitre la sagesse du sénat dans vos propos, sur ce sujet de première importance, il n’est pas admissible comme vous le soulevez que même si cela était une promesse de campagne, les français ne soient pas correctement consultés, le Président prend la responsabilité d’une fracture sociale lourde, car nous citoyens n’accepterons pas qu’un tel sujet soit expédiez de cette façon. Merci Monsieur le Sénateur de ce souci de la démocratie car avoir été élu démocratiquement ne signifie pas :faire ce que l’on veut comme on le veut.

  121. Merci et bravo, Monsieur le Sénateur
    Merci de protéger la famille, cellule de base de toute société.
    Merci de protéger les enfants, en leur évitant de grandir dans des familles anomiques (ce qui est un facteur de développement de personnalités psychopathes) que souhaite promouvoir la loi Taubira.
    Merci de ne pas céder au diktat des bobos qui nous répètent que « cela existe déjà » ( car alors, pourquoi ne pas légaliser aussi l’excision des petites filles, ou les comportements pedophiles, qui existent aussi déjà ?)
    Merci enfin de rappeler par votre attitude courageuse, que l’élection de M. Hollande ne constitue pas un blanc seing pour toute modification de notre société, sans que les représentants des Français, sensés détenir le pouvoir législatif, puissent librement se prononcer (comme voudrait le faire croire la consigne de « discipline de vote » imposée aux députés). Des exemples historiques de semblables comportements de l’exécutif me viennent à l’esprit, qui nous ramènent à de sombres périodes…
    Bravo pour votre esprit démocrate et républicain.
    Veuillez croire, Monsieur le Sénateur, à mon soutien et à mon admiration
    Frédéric

  122. Bravo M. le sénateur,

    d’avoir dit clairement que vous voterez contre cette loi néfaste pour la famille.
    Entraînez SVP 2 ou 3 autres autres sénateurs socialistes avec vous, et la loi sera repoussée !
    En ce cas, cela provoquera un tel séisme, que le gouvernement n’osera pas passer en force à l’Assemblée Nationale avec le même texte…

    …et on pourra mettre F. Hollande au travail sur le vrai programme de justice pour lequel il a été élu … et que les Français attendent toujours !

    Bonne soirée

  123. Merci, Monsieur Povinelli. En prenant parti contre le projet de loi, vous rendez espoir à tous les gens de gauche qui, comme moi, ne reconnaissent plus la gauche dans cette loi qui piétine les droits des plus faibles, des enfants.
    Un ami communiste m’a dit, avec ses mots, que « si la femme est la prolétaire de l’homme, alors l’enfant est le prolétaire des prolétaires ».
    Nous nous devons, si nous souhaitons rester des gens de gauche, de toujours prendre le parti des humbles et des sans-voix.
    Encore merci et du fond du coeur, bravo !

  124. Bravo Mr le Sénateur pour cette décision et prise de position courageuse. Il n’est jamais facile de naviguer à contre-courant de son parti!
    Merci pour notre société, merci pour nos enfants et ceux à venir.
    Heureusement qu’il existe encore de VRAIS hommes politiques capables d’agir en leur âme et conscience et non en suivant les diktats d’un parti
    1000 fois BRAVO et MERCI

  125. Merci infiniment Monsieur et bravo pour votre courage et votre honnêteté !!
    Elle aura peut être le mérite de réveiller la conscience de certains de vos camarades qui hésitent encore…
    Soyez assuré de mon soutien, et merci encore !!

  126. M. Povinelli,
    J’ai lu avec plaisir votre lettre au sénat, nous sommes nombreux de gauche qui ne voulons pas de cet autoritarisme absurde et déplacé du gouvernement (cf pétition CESE, déni des manifs,..) Tout cela divise inutilement les français et alimente l’homophobie et les crispations. Il faut retoquer ce projet mal ficelé: cela fortifiera la position du Sénat et simplifiera la situation de M. Hollande.
    Veuillez recevoir, l’expression de ma considération

  127. Merci monsieur le Sénateur de protéger cette belle institution du mariage et surtout la famille. Notre société a besoin de repères où nature et culture se rejoignent. Nous gardons l’espoir que grâce à des parlementaires courageux, ce projet de loi injuste et source de souffrance pour les enfants privés de parents pourra être repoussé.

  128. Bravo Mr le sénateur pour la décision courageuse que vous avez prise envers et contre les consignes du Parti. Toutes mes félicitations pour votre engagement et votre honnêteté intellectuelle. Merci pour les générations futures. Nous sommes derrière vous !

  129. Bravo pour cette prise de position qui est claire et respectueuse de tous. J’ai moi-même voté François Hollande, mais je ne me reconnais pas dans ce projet de loi qui met à mal ce qui reste de structure pour protéger les plus faibles.
    Cette loi a été proposée pour faire plaisir à une minorité agissante qui comprend, entre autres, Jean-Jacques Augier, l’ex-trésorier de la campagne présidentielle de François Hollande, militant de longue date de la cause gay et patron du magazine « Têtu ». Il faut quand même savoir que LGBT regroupe le nombre impressionnant de 1.400 (mille quatre cents) membres qui comptent pour le pouvoir en place bien plus que les 700.000 personnes qui ont demandé que le CESE se prononce sur le projet de loi.
    Avec ses comptages de manifestants surréalistes, Manuel Valls a réalisé l’exploit de me rendre sympathiques BriceHortefeux et Claude Guéant. Chapeau l’artiste !
    Au moment où la France et l’Europe doivent affronter une grave crise économique et identitaire, il faut rassembler et non pas diviser.
    Que le Sénat rejette le texte et on pourra repartir sur des bases saines.

  130. Bravo et merci mille fois !! Quel courage de braver sa famille politique et d’agir en liberté de conscience !! c’est rare aujourd’hui !

  131. Bravo Monsieur le Sénateur, et merci POUR LES ENFANTS, et pour LE PAYS, notre pays, nous qui y sommes nés, évidemment d’un père et d’une mère tout comme ceux, d ‘ailleurs, qui voudraient modifier cela sur des êtres innocents, au nom de la satisfaction de leurs « envies », qu’ils masquent derrière le concept détourné « d’égalité » croyant ainsi pouvoir absuser le peuple

  132. Monsieur le Sénateur,

    je vous adresse un très grand merci, à la fois reconnaissant et mais aussi admiratif pour votre vote contre « le mariage pour tous ». Reconnaissant pour nos enfants et leur avenir ; reconnaissant pour votre argumentation respectueuse de tous. Admiratif pour votre liberté d’esprit et votre droiture, dépassant dans ce débat délicat et essentiel, les positions partisanes des partis politiques, et certainement résistant aux pressions. Cette liberté de parole vous honore ; particulièrement en ces temps où les citoyens français perdent confiance dans les personnes qui les gouvernent. Votre liberté redonne tout son sens à l’engagement politique qui est une charge lourde, difficile et délicate, mais combien belle par son altruisme et sa gratuité quand elle est accomplit en « son âme et conscience ».
    Merci Monsieur le Sénateur.
    Avec ma respectueuse considération.

  133. Monsieur le Sénateur,

    bravo
    merci pour votre prise de position en faveur de la défense de la famille, des droits de l’enfant et contre le commerce des femmes et des enfants.
    Pour qu’un enfant puisse grandir entre son père et sa mère tout en accueillant ceux qui n’ont pas cette chance.

  134. Felicitations monsieur,
    Quelle courage! je vous soutient fortement, se démarquer ainsi pour le secours des plus faibles c’est vraiment une cause très noble
    Bravo Monsieur Povinelli.

  135. Bravo Monsieur pour votre lettre et votre liberté. Effectivement c’était un engagement de campagne mais doit-on tenir tous ses engagements lorsqu’ils s’avèrent dangereux tant pour l’équilibre de l’enfant que pour la société en général ? Je vous encourage donc persévérer dans votre choix de voter contre ce projet et vous assure de mon soutien au moment où vous en perdez d’autres, la liberté est à ce prix c’est vrai.
    Bien cordialement

  136. Merci M. Povinelli de votre courage face aux pressions que j’imagine très importantes pour tenter de vous faire changer d’avis. Je vous dis ma propre conviction personnelle : vous avez plus que raison de refuser farouchement le dénaturement du mariage qui est par définition, une institution hétérosexuelle et vous avez toujours raison de refuser que l’on subvertisse et anéantisse la cellule familiale traditionnelle. Si les Français ne prennent pas garde, c’est l’avenir de notre pays qui est menacé.

    Résistez au lobby homosexuel avec ses revendications communautaristes et vous en sortirez grandi et notre pays aussi.

    Tiago

  137. M. Chevènement,

    Je vous demande d’aller jusqu’au bout de votre raisonnement et de vous laisser guider par ce que vous dicte votre conscience de manière instinctive, naturelle. En votre fort intérieur, vous savez que ce projet de loi Taubira est néfaste pour les enfants et pour la France.

    Dites non à la mort programmée de notre société.
    Tiago

  138. Monsieur le Sénateur,
    Votre choix de préserver la cellule familiale constituée d’un homme et d’une femme à travers l’institution du mariage est courageux. Dans un pays qui aujourd’hui n’admet plus l’opposition, il fallait oser. Vous l’avez fait ! Merci Monsieur le Sénateur.

  139. Bravo à vous Monsieur le Sénateur pour cette prise de position courageuse ! J’ose espérer que bon nombre de vos collègues s’octroient cette liberté de pensée que vous assumez! Elle honore votre engagement en politique… à l’heure où certains sont prêts renier à leurs convictions ou se comportent comme de véritables voyous (affaire Cahuzac & Co.). BRAVO!

  140. Je n’ai pas voté pour FH, précisément pour ce type de « propositions ». Mais je comprends très bien ceux qui ont voté pour lui par ailleurs, comme vous, Monsieur. Je partage entièrement votre argumentation, et je salue votre courage, car je pense qu’il vous en faut beaucoup. Bravo et merci pour nos enfants.

  141. Monsieur le Sénateur Povinelli,

    Un sénateur socialiste qui vote CONTRE le mariage pour tous ??? Mais c’est la porte monsieur qui -je l’espère- vous attend… Allez, ouste ! Hors du PS !! Tout comme votre ami Guérini !

    Décidément, les Bouches-du-Rhône nous laissent bouche bée…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *