Le 6 mai, ne vous abstenez pas!

Le 6 Mai nous allons choisir celui qui présidera la France dans les cinq ans à venir.

La spécificité de cette élection est que pour la première fois nous devrons nous prononcer non seulement sur un choix de société mais aussi sur la personnalité du futur président, choix sur l’homme éclipsant hélas, celui sur la France de demain.

Il m’est donc apparu utile d’apporter des éclaircissements sur ces choix
Au delà des mensonges assumés (le « vrai travail », Fukushima, vote des étrangers aux municipales….), de sa conception autocratique et narcissique de l’exercice du pouvoir Nicolas Sarkozy n’a eu de cesse de stigmatiser voire humilier un grand nombre de nos compatriotes : les pauvres présentés comme des fainéants, des chômeurs considérés au mieux comme des assistés au pire comme des fraudeurs, les fonctionnaires assimilés à des nantis, les français d’origines étrangères  comme des délinquants potentiels. Or ce que l’on attend d’un président c’est qu’il rassemble, c’est qu’il soit au dessus de la mêlée, qu’il trouve un juste équilibre entre des aspirations contraires, tout ce que Nicolas Sarkozy et ses amis reprochent à François Hollande.

C’est en effet « Ensemble », en partageant équitablement les efforts nécessaires que nous pourrons affronter sereinement les défis à venir : la transition énergétique, la promotion de la diversité et la mis au pas, au service de l’Economie, de la Finance.

Par ailleurs la quête effrénée du président sortant, des voix du Front National est à la fois effrayante et pathétique. Comme dirait l’autre « commencer son quinquennat dans la brasserie du Fouquet’s et le terminer dans un bistrot d’Henin- Beaumont est peu glorieux »

Qu’il s’en aille mais dignement !

On me dit que Gauche et Droite c’est du pareil au même. Loin s’en faut !

Le 6 mai deux modèles de société seront aussi en jeu. Le modèle libéral à l’américaine symbolisé par Nicolas Sarkozy et le modèle social français défendu par François Hollande.

La société préconisée par Nicolas Sarkozy sous couvert de « méritocratie » et d’austérité vise à favoriser davantage les plus riches, ceux qui s’enrichissent en spéculant, ceux qui ont provoqué une crise financière d’une ampleur inouïe.

Rappelons que l’aide massive apportée au « monde de la finance » explique pour partie l’ampleur des déséquilibres de nos comptes et qu’en retour les « fameux marchés financiers » s’offusquent des déficits publics qu’ils ont contribué à alimenter.

Cette société, au nom de l’individualisme roi, fait le jeu de l’incivilité et vise à balayer tous nos acquis sociaux en matière d’éducation de santé de retraites, de décentralisation.

Cette société au nom de la Liberté propose la rupture avec deux des piliers fondamentaux de notre République Egalité Fraternité.

La société défendue par François Hollande, au contraire, propose de réformer notre pays  » sans brutalité, sans le casser, sans dresser les gens les uns contre les autres », une société fondée sur la solidarité, le sens des responsabilités, le respect de la loi, sur la participation de tous, la libre administration des communes, la préservation de la proximité, sur l’équité fiscale, sur la moralisation de la vie politique, sur une éducation renforcée permettant l’égalité des chances, une société où chacun peut trouver sa place.

Le 6 mai ne vous abstenez pas,
Votez et faîtes Voter François Hollande

3 réflexions au sujet de « Le 6 mai, ne vous abstenez pas! »

  1. Monsieur, les « français d’origine musulmane » cela ne veut rien dire. On est d’origine marocaine, ou algérienne, ou tunisienne, ou autre, et on est musulman. Moi, voyez-vous,monsieur, à ce moment-là, pour employer le même vocabulaire, je suis « d’origine catholique », et je ne veux pas vivre dans une société où on nous impose des choses comme de consommer sans le savoir de la viande hallal, ceci correspondant à une violation de ma liberté de conscience et de consommatrice.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *