La corrida devant le Conseil Constitutionnel

Je suis heureux de voir qu’après tant d’années à m’opposer à la corrida et plus généralement à toute torture à l’encontre des animaux, la justice constitutionnelle ait le courage, malgré les multiples pressions, de juger de la constitutionnalité de la tauromachie.

Certes, la décision n’a pas encore été rendue, mais il s’agit d’ores et déjà d’une immense avancée pour la défense animale, dès lors que la question a été jugée sérieuse par la plus haute juridiction française.

Je ne le dirai jamais assez, les corridas sont des spectacles barbares et sauvages et une large majorité de français n’y adhère plus. Selon un sondage récent, plus de 60% des Français sont pour son interdiction.

Je tiens à mettre en avant le travail des associations et tout particulièrement le CRAC Europe sans qui cette question prioritaire de constitutionnalité n’aurait sans doute jamais vu le jour ! Elles pourront toujours compter sur moi, qu’elles n’en doutent pas.

Enfin, je regrette et ce malgré mon soutien à l’action gouvernementale menée par Jean-Marc AYRAULT, qu’un émissaire mandaté par ce dernier ait défendu la corrida, au nom du gouvernement, devant le Conseil Constitutionnel. Il s’agit pour moi, et je n’ai pas peur de le dire, d’une certaine rupture d’égalité.

Convaincu qu’il s’agit d’une avancée, d’autant qu’elle a permis au débat de se développer médiatiquement, j’attends la décision du Conseil avec impatience mais serein, quand bien même nul ne peut préjuger de ce qu’il décidera.

32 réflexions au sujet de « La corrida devant le Conseil Constitutionnel »

  1. Monsieur le Sénateur,

    Comme tous les citoyens qui ont cru que les chances d’abolition de la corrida seraient meilleures une fois la gauche socialiste (et verte!!) au pourvoir, je suis déçu, très déçu du soutien du gouvernement à cette tradition barbare qu’est la corrida.

    Le calcul politicien de notre premier ministre qui cherche là à ne pas se mettre à dos la poignée d’aficionados du sud (car il croit en même temps que nos concitoyens se foutent pas mal de la corrida) est une grossière erreur.
    Le débat sur cette barbarie moyennâgeuse, grâce à l’impulsion du CRAC Europe notamment, prend une dimension nationale et vient sur le devant de la scène publique et médiatique.

    Il vient de là que l’immense déception des militants de la cause animale en général et d’opposition à la corrida est palpable sur tous les réseaux sociaux. Nul doute que le vote vert et socialiste en sera fortement impacté lors des prochaines échéances électorales.

    Tout en vous remerciant pour votre position abolitioniste, je vous prie de croire, Monsieur le Sénateur, en l’expression de mes respectueuses salutations.

    Michel CAMBOULIVES

  2. Il est temps, que la cause animal et le sort que nous devons lui réserver entre dans le débat public. La manière dont nous traitons la vie non humaine relève encore d’un conditionnement créationniste dont il est urgent de se débarrasser si on veut sauver ce qui reste de la planète.
    la rhétorique pénible dont use les aficionades pour justifier ce qui n’est pas justifiable est un boulet pour les véritables réflexions et prises de conscience.

  3. Merci à vous de cette prise de position courageuse, quand on voit l’attitude d’un bon nombre de politicien, notament de gauche. Sans parler de ceux qui « aiment » ça !

  4. Monsieur,

    Un grand MERCI pour votre engagement contre la corrida, qui n’est ni plus ni moins que de la barbarie envers un malheureux animal…..et merci aussi pour votre engagement envers la cause animale en général.

  5. Toutes mes félicitations Monsieur le Sénateur !

    La déclaration de M. Valls est une honte pour ce pays. Cette attitude est aussi anti démocratique que la déclaration de la corrida comme patrimoine culturel français !

    Les sondages lancés par la presse de toutes tendances donnent plus de 80% de OUI à l’abolition de la corrida.
    Nice Matin : 87 %

    Var Matin : 85 %

    RTL : 72, 05 %

    RMC / BFMTV (là ou Valls a fait son show ) : 92 % !

    Midi Libre (et ça vient de commencer) 87, 6 %

    et d’autres encore où on constate l’opposition des français à ce spectacle violent et sanglant.

    avec toute mon admiration,
    et mes respects

  6. Merci monsieur de dire haut et fort ce que vous pensez !
    je reste convaincu que celui qui respecte la vie animale, respecte les hommes…

    encore merci

  7. Monsieur,
    que puis je dire d’autre ? J’adhère à tout ce qui vous a été dit sur vos qualités, votre intelligence, votre générosité, votre courage, votre honnêteté, votre force….
    Mille fois MERCI Monsieur Povinelli

  8. Monsieur,
    Merci infiniment pour votre bel engagement en faveur de l’abolition de la tauromachie, lequel m’inspire un profond respect envers votre personne.
    Je voudrais juste vous poser une question cher Monsieur : que faudrait-il faire selon vous pour que la cause animale en France se développe davantage et se traduise par de véritables avancées dans le domaine du droit ? Plus de militantisme ? Plus d’engagement du côté du champ politique ? Nous militants sommes un peu désespérés de voir que les choses avancent lentement…
    Merci infiniment cher Monsieur
    Patrick Llored

  9. Monsieur,
    Un petit mot pour vous remercier chaleureusement pour votre prise de position audacieuse pour le respect et la dignité de l’animal. Vous apportez une pierre à l’édifice d’un monde moins cruel. C’est grâce à des gens comme vous que les représentations sociales se modifient et que les gens se questionnent sur les habitudes, les fausses traditions, l’art, l’héroïsme…Pourriez vous convaincre?Cela fait du bien!

  10. Je vous remercie énormément de votre position contre la corrida et également d’ être un des rares hommes politiques d’ avoir pris la peine d’ avoir rendu publique votre engagement contre cette barbarie

  11. Monsieur, tout simplement BRAVO et MERCI de faire entendre nos voix par votre intermédiaire. Comme la Catalogne et d’autres villes et pays, la France doit abolir la corrida. Spectacle BARBARE d’un autre âge qui n’a pour seul but d’enrichir certains et de satisfaire le profond sadisme d’autres qui prennent plaisir à regarder, taureaux et aussi chevaux , être torturés et mis à mort au nom de la tradition.

  12. Nous sommes si déçus par les hommes et femmes politiques de droite comme de gauche.
    Votre prise de position franche et courageuse nous apporte un réel réconfort.
    OUI à l’abolition de la CORRIDA !

  13. La corrida n’a RIEN et strictement RIEN à faire sur la litse du patrimoine immatériel !
    Des prises de positions de la sorte courageuses, audacieuses, dignes et fortes des sens n’appartiennent que aux grands hommes (hommes dans le sens humaine humanité) les autres élus et autres décideurs développent des esprits grégaires et suivent sans trop de rélfexion leurs camarades tout en déplorant l’animalité des animaux ! ça me laisse perplexe ces comportements !
    Basta la corrida ! elisabeth.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *