François Hollande, un Président déjà au travail

Chers amis,

Trente-et-un ans après François Mitterrand, les français ont élu à la tête de l’Etat un Président de la République socialiste.

Pour avoir cru en lui depuis le début de la campagne des primaires, et même bien avant, je peux vous assurer que François Hollande sera à la hauteur de ses fonctions.

À peine élu, ce dernier s’est mis au travail, au cœur des dossiers internationaux, car l’avenir de la France passera inéluctablement par une renégociation du traité budgétaire européen et l’intégration de mesures de croissance.

De même, la justice sociale, leitmotiv de campagne du candidat socialiste, est immédiatement placée au premier plan puisque conformément à l’engagement pris pendant la campagne, le nouveau président de la République doit signer, d’ici fin mai, un décret plafonnant les rémunérations des dirigeants des entreprises publiques. Comment? En fixant, dans chacune d’entre elles, un écart maximal de un à vingt entre le salaire le plus bas et celui le plus haut.

Concrètement, un patron ne pourrait gagner plus de 335600 € annuels brut (soit 27966 € par mois) si le revenu de base, dans son entreprise, est égal au smic annuel brut (16780 €).

Il y a cinq ans, à peine élu, Nicolas Sarkozy, entre footing et déjeuners avec les présidents du CAC 40, s’était accordé quelques jours de vacances sur le yacht d’un milliardaire … Les temps changent, et c’est tant mieux.

Une réflexion au sujet de « François Hollande, un Président déjà au travail »

  1. Félicitations Monsieur le Sénateur Maire!!!!
    Enfin un Président « NORMAL » qui rétablira l’égalité entre tous, sans distinstions de couleurs ni d’origines!
    Je suis entièrement d’accord avec vous et avec notre nouveau Président sur la justice fiscale et la renégociation du traité budgétaire européen, ainsi que sur tous les nouveaux acquis sociaux et sociétaux (parité, mariage homosexuel…etc.)
    En espérant que vous pourrez contribuer au plan national à accompagner Monsieur HOLLANDE dans l’accomplissement de son programme et pourquoi pas en tant que secrétaire d’Etat aux Colelctivités Territoriales!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *