De nouvelles voix s’élèvent pour un changement du statut des animaux dans le code civil

20131025-000224.jpg

Une vingtaine d’intellectuels, philosophes, écrivains, historiens et scientifiques français réclament, dans un manifeste rendu public jeudi sur le site de la Fondation 30 Millions d’Amis, un changement du statut des animaux dans le code civil, changement que j’ai proposé à travers des propositions de lois au Sénat.

Parmi les 24 signataires, figurent les philosophes Michel Onfray et Luc Ferry, l’écrivain Erik Orsenna, de l’Académie française, l’astrophysicien Hubert Reeves, président de Humanité et Biodiversité, et Matthieu Ricard, moine bouddhiste et docteur en génétique cellulaire.
L’objectif? Reconnaître « sa nature d’être sensible » à l’animal.

Le Code civil, dans son article 528, considère en effet les animaux comme des biens meubles.

Ce changement de législation, je l’ai proposé à travers deux propositions de lois déposées en 2011 et en ce début de mois d’octobre au sénat.

Malheureusement, cette question ne fait pas l’unanimité au sein des deux assemblées qui refusent encore d’en débattre.

Cela est inadmissible et je pèse mes mots. Pourquoi ne pas en débattre? Quelque soit l’issue , si nous écartons de nos débats cette problématique qui intéresse des millions de français, nous ne remplissons pas notre rôle.

Je continuerai à mener ce combat quelque soit la position de mon parti, de mes collègues sénateurs et je suis malgré tout heureux de constater que de nouvelles voix s’élèvent contre cette anomalie juridique et espère de tout cœur que cela fera bouger les choses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *