Toutes les mamans à l’honneur !

A l’occasion de la fête des mères et parce qu’une maman est unique, j’ai souhaité rendre hommage à toutes les mamans de nos enfants allaudiens en leur offrant une jolie rose symbolisant l’amour, la bienveillance et la beauté.

Je remercie les équipes municipales qui ont distributé les fleurs aux enfants de la halte-garderie, de la crèche, des groupes scolaires de la commune et du collège Yves Montand afin qu’ils puissent l’offrir à leur maman.

En ce dimanche 27 mai, je souhaite une très bonne fête à toutes les mamans !

Roland Povinelli

LA MAIRIE REPOND AU GERANT DU BAR DE L’HOSTELLERIE

 

Madame, Monsieur,

Le gérant du bar de l’Hostellerie, Monsieur FORBIN, vous alerte sur les réseaux sociaux et par voie de pétition d’une mesure prise par la municipalité à propos de la terrasse de son établissement. Terrasse qui avait était autorisée durant des années aux gérants successifs de ce commerce, malgré des difficultés constatées pendant les cérémonies religieuses et des plaintes de nuisances sonores des riverains proches.

Sachez, qu’à l’occasion d’un contrôle de la « Police des Bars » en date du jeudi 12 avril 2018, Monsieur FORBIN a été informé, par les policiers nationaux, de l’existence d’un arrêté préfectoral interdisant les terrasses à moins de 50 mètres de certains établissements, et notamment les lieux de culte (église Saint-Sébastien).

C’est ainsi que les services municipaux ont appris l’existence de cette contrainte qui interdit la délivrance d’une autorisation d’occuper la place de l’église pour y installer une terrasse.
Bien évidemment, cet arrêté préfectoral s’applique à l’ensemble des bars du département des Bouches du Rhône et non au seul établissement de Monsieur FORBIN.

En sa qualité de représentant déconcentré de l’Etat, le Maire, Roland POVINELLI, se doit de faire respecter les Lois et Règlements en vigueur sur l’ensemble du territoire de la commune d’Allauch.
Dès lors, il devenait impossible de délivrer une quelconque autorisation à Monsieur FORBIN qui allait à l’encontre de l’arrêté de Monsieur Le Préfet.

Il nous semblait important de vous apporter ces précisions qui démontrent que la volonté de Monsieur le Maire n’est pas de « tuer le commerce local » comme cela a été sous-entendu sur les réseaux sociaux, mais bel et bien de faire respecter la Loi qui s’applique à tous de la même manière.

Nous vous prions de croire, Madame, Monsieur, en l’expression de nos sentiments les meilleurs.

Charles DALMASSO
Adjoint au Maire Délégué à la Sécurité des Biens et des Personnes

Christian JAILLE
Conseiller Municipal
Délégué au Développement Economique

Commémoration du 8 mai 1945

Le 8 mai 1945, il y a 73 ans, l’Allemagne nazie, ses alliés et ses complices capitulaient après 5 années d’un terrible, cruel et douloureux conflit : plus de 50 millions de victimes, 35 millions de blessés et 3 millions de disparus

La victoire de 1945 a refermé la page sans doute la plus noire de l’histoire de l’Europe, 31 ans après le début de la 1ère guerre mondiale dont on commémore en 2018 le centenaire.

Cette victoire nous la devons à nos alliés, à la Résistance, à tous les martyrs connus ou anonymes, sans oublier l’armée Française.

Je voulais aujourd’hui rendre hommage à toutes les victimes, les soldats tombés au combat, sous les bombes, les prisonniers, les civils pourchassés, déportés ainsi que les résistants.

Le 8 mai 1945, c’était enfin l’heure de la victoire de la Démocratie et de la Liberté en Europe.

C’est bien des leçons de l’Histoire que l’on tire les enseignements du présent, pour préparer l’avenir sans jamais oublier ceux qui sont morts.

C’est bien la responsabilité de chacune et chacun d’entre nous de faire que les valeurs que nous partageons, contribuent à ce que nous vivions ensemble en paix, en liberté, en fraternité.

Tous ensemble, pour ne jamais oublier.

Roland Povinelli

Un petit brin de muguet pour nos anciens

A l’occasion de la fête du 1er mai, il est de tradition d’offrir un brin de muguet.  Cette coutume qui remonterait à la Renaissance, est une tradition très appréciée de tous. Avec ses petites clochettes blanches très parfumées, le muguet s’offre en signe de porte-bonheur.

Vous savez que je suis très attaché aux traditions. C’est pourquoi, j’ai tenu  à offrir un brin de joie aux séniors de notre commune.

Je voulais remercier les équipes municipales qui ont distribué du muguet aux pensionnaires de l’hôpital d’Allauch, ainsi qu’à ceux des maisons de retraite allaudiennes mais aussi aux bénéficiaires du service d’aide à la personne, aux adhérents de l’Entraide  ainsi que ceux de la Maison Municipale des Seniors.

Ces moments  importants marquent le lien toujours présent entre la commune et nos ainés et je souhaite que ces instants de partage perdurent.

Que ces quelques brins de muguet apportent joie et bonheur à nos anciens !

Bonne fête du 1er mai à tous !

José GONZALEZ perd son action en justice

Il y a un an Madame Véronique ANDRE-SEGUIN démissionnait du groupe Front National du Conseil Municipal tout en conservant son poste d’élue.

Dans le cadre de la loi sur la démocratie de proximité de février 2002, un espace doit être réservé à l’expression des conseillers municipaux et notamment ceux n’appartenant pas à la majorité.

Madame Véronique ANDRE-SEGUIN a souhaité légitiment bénéficier de ce droit. Etant élue en 2014 sur la liste du Front National, la répartition de l’espace ayant été faite en fonction des résultats de chaque liste, la logique voulait qu’elle récupère une partie de l’espace d’expression réservé au Front National.

Cette logique ne convenant pas à Monsieur GONZALEZ, il a décidé, comme à son habitude, d’engorger les tribunaux en intentant une action en référé. On se demande bien où était l’urgence.

Le Tribunal Administratif de Marseille a rejeté sa demande considérant que nous avions respecté la loi.

Quand cet élu comprendra t’il, ne lui en déplaise, que nous respectons la loi de la République et qu’il doit cesser de mener des actions en justice ?

Il pourrait plutôt, comme je le fais depuis de nombreuses années, consacrer son temps à s’intéresser au quotidien des Allaudiens.