Abrogation du recours à l’intérim pour les collectivités territoriales

M. Roland Povinelli attire l’attention de Mme la ministre de la réforme de l’État, de la décentralisation et de la fonction publique sur l’éventuelle abrogation du recours à l’intérim pour les collectivités territoriales et les services de l’État.

Dans son baromètre 2012 des ressources humaines des collectivités, publié à l’automne 2012, le groupe Randstad France assurait que « le travail temporaire confirme son potentiel comme outil de gestion des ressources humaines » : 28 % des collectivités interrogées prévoyaient de recourir au travail temporaire, ce qui n’était toutefois qu’à peine plus qu’en 2011 (25 %).
Selon ce baromètre, la moitié des collectivités interrogées, quelle que soit leur taille, « n’ont pas de position arrêtée sur le recours au travail temporaire ». « En appui à la réponse par les centres de gestion, les employeurs plébiscitent le travail temporaire pour assurer, par exemple, des remplacements de courte durée, répondre à des situations d’urgence ou des besoins ponctuels, ou encore pallier les absences pour maladie », expliquait la société de services, qui a développé une offre d’agences d’intérim en direction des collectivités… dont le devenir pourrait donc être réinterrogé.
Or lors de la réunion du conseil commun de la fonction publique du 27 juin 2013, a été évoquée la possible abrogation du recours à l’intérim pour les collectivités territoriales et les services de l’État.
Il lui demande de préciser la position du Gouvernement.

En attente de réponse du Ministère de la réforme de l’État, de la décentralisation et de la fonction publique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *