Politique de la France en matière de lutte anticorruption

M. Roland Povinelli attire l’attention de Mme la garde des sceaux, ministre de la justice, sur la politique de la France en matière de lutte anticorruption. 

L’OCDE déplore, dans un rapport, le faible nombre de procédures anticorruption engagées en France mais se félicite des réformes visant à rendre le parquet plus indépendant.

Si les experts saluent les efforts des autorités françaises pour se doter d’un arsenal législatif efficace, notamment le renforcement de l’indépendance du parquet, ils soulignent plusieurs insuffisances comme « la faible réactivité des autorités françaises » et « la faiblesse des moyens affectés aux enquêtes ».

Les résultats en attestent: en douze ans, depuis l’entrée en vigueur de cette convention, il n’y a eu que 33 procédures initiées, cinq condamnations, dont une seule et non définitive concerne une personne morale.

Ce chiffre est très faible, soulignent les examinateurs, comparé au poids de l’économie française ainsi qu’à l’exposition de ses entreprises au risque de corruption transnationale.
Il lui demande quelle est la position du Gouvernement sur ce sujet.

En attente de réponse du Ministère de la justice

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *